Le festival international de la Bande Dessinée à Angoulême va ouvrir ses portes le 26 janvier. France Inter propose sa sélection parmi les projets candidats au Challenge Digital.

Capture d'écran, L'immeuble
Capture d'écran, L'immeuble © Vidu -Batraf

Dans le pavillon Jeunes Talents, les visiteurs d'Angoulême pourront découvrir la sélection des bandes dessinées numériques qui concourent pour le Challenge Digital.

Pour la 3e édition de ce challenge, le festival a reçu une cinquantaine de propositions (20 de plus que l’an dernier, avec des projets venus du Brésil ou de Taïwan par exemple).

Pour Thomas Mourier, chargé de l'organisation de ce challenge, il faut croire à l'avenir de la BD numérique.

"J’y crois énormément même si pour l’instant les créations n’ont pas de véritables débouchés. Quand on fait l'expérience des propositions faites par les uns et les autres, on voit bien que ça foisonne d'idées.

Beaucoup de jeunes auteurs se lancent, car ils n’appartiennent pas au monde du papier. Les moins jeunes voient là un nouvel outils à explorer. Cette année il est clair que les auteurs se sont vraiment appropriés le média. Jusqu’à présent on était encore dans la transposition d’histoires conçues pour le papier, vers le numérique. Désormais on est passé à la maturité."

Pour l'heure, la bd sur turbomédia (système de la "fenêtre", potentiellement sans fin,e t les dessins sont mobiles) ou autres outils de narration n’a pas marché, ni en Europe, ni aux Etats-Unis. C'est l'audiovisuel public, Arte et France Télévisions qui ont financé les projets les plus sérieux et aboutis.Le modèle économique n’est pas prêt. Les droits d’auteurs ne sont pas adaptés. Les formats sont différents d’une plateforme à l’autre, toutes ne peuvent pas accueillir les mêmes produits. Donc il n'y a ni éditeurs, ni diffuseurs pour faire connaître ces productions. L'écosystème n'existe donc pas, et il se peut que d'ici à ce que les professionnels se mettent d'accord, la réalité virtuelle viennent changer la donne.

Il y a 10 auteurs sélectionnés et exposés au Pavillon Jeunes Talents sur un écran tactile. Les 3 lauréats seront connus le 26 janvier.

Voici quelques choix, coups de coeur, et amusements à glaner dans la sélection des projets présentés pour le challenge.

Un monde en pièce : Le choix absolu, pour la maîtrise du dessin, le scénario qui joue avec humour et causticité sur l'actualité du monde autant que sur le monde des échecs. Ici les pièces d’échecs règlent leur compte, le fou joue sa vie sur un coup de dé, et les dames s’invitent et se heurtent au sous-lieutenant Céquatre qui fait la police de l’immigration illégale. A lire en intégralité ici. Sacré boulot signé Gaspard Gry et Ulystrations.

L'immeuble : C'est par les clics que Vidu et Batraf nous attrapent en nous faisant visiter un immeuble, dans lequels d'étranges choses se sont déroulées. L'histoire plaira aux amateurs de vampires, fantômes, aux geeks, sans dérouter les amateurs d'histoires classiques. Il suffit de cliquer pour en savoir plus, et ça devient addictif. Faites l'expérience ici

Lost in the vertical mall, de Tom Cochien. On est prévenu au départ, c'est à lire par le bas. Suivez les flèches, ça monte, ça descend, on se croirait effectivement dans un centre commercial. On suit un petit bonhomme, on s'égare et se retrouve dans le monde des gens perdus. On a presque peur... et on comprend à la fin. Suivez l'histoire ici.

Lost in a vertical mall
Lost in a vertical mall © Aucun(e)

Little dans les nuages par Guimero64 : Juste pour le sourire à la fin. Vous verrez cette petite histoire vous rendra visite plusieurs fois dans la semaine. Vous y repenserez forcément. Ici.

Little dans les nuages
Little dans les nuages © Aucun(e)

Avant d’aller dans l’eau par Hélène Lemercier : pourquoi j'ai aimé cette histoire ? Aucune idée. Pour tout. Le dessin, la musique, l'idée érotico-dramatique. Tous à poil, ici.

Avant d'aller dans l'eau
Avant d'aller dans l'eau © Aucun(e)

Le festival fait aussi les Révélations online, et demandent aux jeunes auteurs de s’approprier et réinterpréter une planche iconique de l’histoire de la bd.

Le challenge digital sur le site du FIBD d'Angoulême, avec la sélection officielle.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.