Ces deux œuvres majeures du début des années 90 ont marqué leur époque et inspiré un nombre considérable d'autres jeux dans les deux décennies qui ont suivi. Elles viennent d'être rééditées en version améliorée : presque trente ans après, faut-il y jouer ou y rejouer ?

Flashback, sorti en 1992, a inspiré d'autres jeux cultes comme Tomb Raider
Flashback, sorti en 1992, a inspiré d'autres jeux cultes comme Tomb Raider © Microïds

Difficile de dissocier Another World et Flashback dans la mémoire des joueurs. Sortis à un an d'intervalle (1991 pour le premier, 1992 pour le second), tous deux tentaient de réinventer le jeu de plateforme en l'assaisonnant d'éléments similaires : des mouvements particulièrement détaillés et fluides pour l'époque, un environnement mi-futuriste mi-fantastique, et une narration totalement intégrée au jeu lui-même. Le tout, développé en France (cocorico) avec un succès international. Les deux jeux sont aujourd'hui de superbes pièces de musée (en parfait état de marche) de l'Histoire du jeu vidéo.

Another World, le guide de l'égaré galactique

C'est quoi ? Un scientifique se retrouve coincé dans un monde hostile suite à une expérience qui tourne mal : son laboratoire est frappé par la foudre et il est téléporté sur une planète lointaine. Capturé par des extraterrestres (et aidé par l'un d'eux), il devra fuir et survivre à ce nouvel environnement, en apprenant notamment à utiliser les armes de ses adversaires.

Et ça a bien vieilli ? Des deux, c'est sans doute celui qui accuse le plus son âge. Mais en grande partie car, déjà en 1991, il adoptait un style épuré, misant sur son ambiance mystérieuse pour immerger le joueur. Manette en main, on souffre parfois un peu face à l'imprécision des contrôles : on mourait souvent dans le jeu en 1991, on mourra encore beaucoup en 2018.

Le jeu reste toutefois assez fascinant, notamment en ce qu'il parvient à raconter une histoire sans paroles (le héros ne peut communiquer avec les autres protagonistes aliens) et à pousser le joueur à explorer toujours un peu plus et à expérimenter. Surtout, Another World n'a rien perdu de son évocation poétique, avec son style visuel presque naïf, et la mélancolie sourde de son univers. Difficile, très difficile, mais dépaysant et gratifiant.

ANOTHER WORLD - Disponible notamment sur PC, Playstation 4, Xbox One, Switch et 3DS

Flashback, encyclopédie ludique de la science-fiction

C'est quoi ? Un scientifique se retrouve coincé dans un monde hostile suite à une expérience qui tourne mal : il découvre un complot extraterrestre et s'écrase dans une jungle après avoir perdu la mémoire. Armé d'un revolver, il devra fuir et survivre à ce nouvel environnement, jusqu'à rejoindre la civilisation pour espérer retrouver ses souvenirs.

Et ça a bien vieilli ? Encore aujourd'hui, et même sans activer les petites améliorations graphiques proposées par cette nouvelle version, le soin apporté aux graphismes de Flashback se ressent encore. Les contrôles sont plus précis, presque familiers, et pour cause : ils ont inspiré des classiques des décennies suivantes comme Tomb Raider. La réédition a le bon goût de guider le joueur dans la découverte de ce qu'il peut faire.

Flashback a aussi le mérite de jouer sur une double nostalgie : celle autour du jeu lui-même, mais aussi de toutes les références dans lesquelles il piochait allègrement. Le scénario et l'ambiance sont un patchwork de films de science-fiction comme Total Recall, Blade Runner, ou Alien, tout en développant une personnalité propre. Les nostalgiques y trouveront leur compte, les néophytes auront l'occasion de mieux comprendre l'évolution du jeu vidéo, en s'essayant à l'une de ses pierres angulaires.

FLASHBACK - Disponible sur Switch (version remasterisée), PC, Playstation 3 et Xbox 360 (remake contenant l'original)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.