François Troukens publie avec Alain Bardet une BD qui retrace son parcours atypique de fils de bourgeois devenu braqueur, puis présentateur TV et aujourd’hui cinéaste.

Détail de la couverture de "Forban" d'Alain Bardet et François Troukens
Détail de la couverture de "Forban" d'Alain Bardet et François Troukens © Le Lombard

De grands yeux bleus, un regard franc, un large sourire, François Troukens avait le profil pour travailler à la télévision. Mais avant d'y parvenir, il a eu plusieurs vies. A commencer par celle de braqueur... Dans les années 1990, il a même été l’ennemi public numéro 1 en Belgique. 

Après un premier casse, François Troukens, a flambé son argent, puis a fait de la prison. A sa sortie, loin d’être vacciné, il se lance dans le vol en bande organisée avec sa nouvelle compagne et quelques complices. Un groupuscule teinté d’idéologie qui se voit comme une bande de Robin des bois, et rêve de prendre un maximum d’argent sans effusion de sang… 

Rien ne le prédestinait à ce parcours de bandit

Un père agronome, qui chante à l’opéra, une mère prof. Lui, relie son basculement à une intense envie de plaire. Dans son enfance, ses parents, ont un moment effectué un changement brutal de vie : ils ont vécu en roulotte, pratiqué la culture biodynamique, supprimé la télévision… François Troukens a dû porter des pulls qui grattent, n’a plus eu le droit de regarder ses dessins animés préférés, et, à l’école, s'est retrouvé isolé. Trop différent. 

Le dessin d’Alain Bardet en noir et blanc à l’encre de Chine, doublé d’un découpage hyper dynamique se met au service d’un véritable roman d’action dans lequel les moments d’introspection critiques sont fréquents. Aujourd’hui, François Troukens a bel et bien tourné la page. Derrière les barreaux, il a repris ses études. Il a travaillé pour la télévision, et milite pour son association Chrysalibre qui se charge d’apporter des livres attractifs en prison. Avant de sortir un film et cette BD.

Forban de François Troukens et Alain Bardet est publié aux éditions du Lombard 

Rencontre avec François Troukens 

Détail d'une planchede Forban de François Troukens et Alain Bardet
Détail d'une planchede Forban de François Troukens et Alain Bardet / Le Lombard

Je ne veux pas faire l’apologie du banditisme. D’autant plus que ce livre n’est pas tout à fait mon histoire… Mais c’est vrai que j’ai eu une vie trépidante. Je me vois comme un artiste qui a fait une expérience de vie très excitante. 

Ecoutez François Troukens :

J’en voulais aux banques…

Ecoutez François Troukens :

Mettez de l’argent en banlieue et vous verrez la créativité ! Et nos prisons ne transforment pas les individus en bien. C’est banal, mais c’est le cancer de nos sociétés.

Ecoutez François Troukens :

Le film, la BD, aujourd’hui, je pense réussir enfin à faire ce que j’aurais dû faire dès le départ, mais je n’avais pas confiance en moi

Ecoutez François Troukens :

La BD est un art qui me passionne depuis tout petit

Ecoutez François Troukens :

J’ai créé l’association Chrysalibre, il y a deux ans parce que je crois qu’on peut sauver un jeune du radicalisme avec des livres. 

Ecoutez François Troukens :

Comment j’ai dessiné "Forban", la leçon de dessin d’Alain Bardet

Aller + Loin 

Planche de Forban de François Troukens et Alain Bardet
Planche de Forban de François Troukens et Alain Bardet / Le Lombard
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.