Le Verrou
Le Verrou © Photo Rmn-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet / vers 1777-1778, huile sur toile, 74 x 94 cm, Paris, musée du Louvre, département des Peintures

Fragonard fut sans doute le peintre français le plus emblématique des décennies qui ont précédé la Révolution.

Paysage, scène de genre, peinture d'histoire, grand décor voire portrait, il aborda à peu près tous les genres, mais selon son premier biographe, Alexandre Lenoir : "Il s'adonna [surtout] au genre érotique dans lequel il réussit parfaitement. " La thématique amoureuse est en effet centrale dans son oeuvre.

Libertin... ou pas ?

L'homme est resté discret sur sa vie personnelle. De sa jeunesse supposée amoureuse et "libertine", on ne sait rien. "Les témoins , explique Guillaume Faroult, le commissaire de l'exposition, ceux qui feuilletonnaient l'actualité culturelle et artistique du XVIIIè siècle en colportant volontiers les rumeurs sur la vie des artistes, ne rapportent strictement rien sur la vie amoureuse de Fragonard, alors que dans le même temps, ils se complaisent dans le récit des déboires conjugaux du malheureux Greuze, le grand contemporain de Fragonard "De ses liaisons prétendues avec les célèbres courtisanes de son temps, tout semble avoir été inventé au XIXè siècle par des biographes qui ont pratiqué l'art du raccourci : "De son boudoir il fit un atelier ". La vie du peintre "galant" du XVIIIè siècle est donc forcément à l'image de ce qu'il met en scène dans ses toiles !

Bon époux et bon père, tel fut Fragonard d'après les témoignages les plus fondés."Il sentit combien il lui serait difficile d'occuper la première place s'il consacrait uniquement ses pinceaux à la représentation de grands sujets d'histoire , explique Alexandre Lenoir,il s'adonna au au genre érotique dans lequel il réussit parfaitement. Sacrifiant ainsi la gloire au plaisir et au badinage, Fragonard fut ainsi un peintre à la mode."

Je peindrais avec mon cul

C'est plus de 80 œuvres célèbres ou plus confidentielles, prêtées par les plus prestigieuses collections d’Europe et des Etats-Unis que vous pourrez découvrir au Musée du Luxembourg jusqu'au24 janvier prochain. Le parcours fait la part belle à l’œuvre peinte, mais aussi au grand talent de dessinateur de Fragonard, ainsi qu’à son ambitieuse mais contrariée carrière d’illustrateur, avec les dessins qu’il réalisa notamment pour les Contes de La Fontaine (prêt exceptionnel du musée du Petit Palais) et le Roland furieux de l’Arioste.

Un jeune homme dans la ruelle d'un grand lit complètement défait a renversé une soubrette et cherche à lui faire violence. Celle-ci a saisi avec la main la queue de la perruque du jeune homme et le maintient de la sorte en respect - La Fontaine

Fragonard_couple
Fragonard_couple © Nationalmuseum, Stockholm / "La Résistance inutile", vers 1770-1773, huile sur toile, 45 x 60 cm

►►►POUR ALLER + LOIN |

L'exposition "Fragonard amoureux, galant et libertin" jusqu'au 24 janvier 2016 au Musée du Luxembourg

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.