On inaugure la Cité de la Musique et la BnF, une vague d'attentats secoue le pays, Céline Dion fait tout pour que tu l'aimes encore, les Roseaux Sauvages remportent le César, Underground la Palme d'Or.

Et pendant ce temps là sur France Inter...

Les Pieds-Nicklés ont la tirelire en palissandre...

L'année commence avec l'humour d'Alain Rey. Depuis 1993, les petits matins, animés par Louis Bozon (qui reprendra "Le jeu des 1000 francs" en septembre 1995) proposent une chronique savoureuse et érudite : "le mot du jour " d'Alain Rey.Fils d'un polytechnicien bibliophile, directeur du Petit Robert, le linguiste arrive chaque matin avec un mot inspiré de l'actualité. Un mot dont il retrace les évolutions et différents sens avec jubilation. Un plaisir qui lui vient de l'enfance :

13 ans, j'étais fasciné par La Divine Comédie, mais je n'y comprenais rien. Je dressais des listes de mots tirés du Quart Livre de Rabelais ou de La Tempête en y ajoutant des illustrations. C'est ainsi que j'ai découvert le mystère du sens. Il y a autre chose derrière ce que l'on connaît, me disais-je, quelque chose de précis et d'infini à la fois

Le 2 janvier, lorsque Louis Bozon lance à 6h19 "le mot du jour", c'est - agapes de fin d'années oblige - l'expression "gueule de bois" qu'Alain Rey décortique :

En juin 2006, Alain présente son ultime "mot du jour" - renommé "mot de la fin" puisqu'il est alors diffusé à 8h55 en fin de tranche matinale. Il choisit le mot "salut ".5 ans après, en mars 2011, Alain retrouvera les studios du 7/9, mais de l'autre côté du micro :

François Morel fait le pître...

Morel 1995
Morel 1995 © Radio France

Tout commence durant l'été. Un soit-disant jeune journaliste débutant, François Morel, va interviewer - avec la complicité de sa réalisatrice Marie-Annick Raimbault - des personnalités. Entre candeur et absurdité, ses questions déroutent et déstabilisent ses invités. Raphaël Mezrahi et Jean-Yves Lafesse ne sont pas encore passés par là...

François Morel est déjà le "Monsieur François" des Deschiens , la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeieff qui commence à rencontrer un joli succès.Le résultat donne chaque samedi : 6 minutes d'interview et des fous rires pour la journée.... c'est mieux que rien .

Mireille Dumas, qu'est-ce que vous faites comme métier à part la télévision ?

L'émission, diffusée du 15 juillet au 1 septembre, donnera naissance à un CD regroupant sept interviews.

Gilbert Denoyan interview le candidat...

1993 est une année éléctorale importante : à l'époque le mandat présidentiel dure 7 ans. Depuis 14 ans c'est François Mitterrand qui est à la tête de l'Etat et gouverne, tantôt avec la gauche, tantôt avec la droite. Sur France Inter, le grand magazine politique est présenté par Gilbert Denoyan. Ce dernier, journaliste à France Inter depuis 1975 après quelques années à Europe 1, est celui qui imagine et créa "Le téléphone sonne". En 1982 il crée "Vendredi soir " avec Arlette Chabot , qui deviendra "Objections " en 1993 et jusqu'en 1996.Au printemps, pendant l'entre-deux tours de la présidentielle, Gilbert Denoyan reçoit les deux candidats : Lionel Jospin et Jacques Chirac :

... qui deviendra président :

Jacques Chirac qui devient le 8 mai 1995 le 5e Président de la Ve République avec 52.6 % des voix. Un résultat qui fait l'ouverture du journal de 7h de Denis Lemarié :

Alain Poulanges fredonne...

... le temps d'une chanson. Quelques notes de La Javanaise pour introduire la nouvelle émission d'Alain Poulanges. Après 3 ans d'émission quotidienne et nocturne (En avant la zizique , récompensée par le Prix de la Scam au printemps), Alain Poulanges retrouve la lumière du jour en septembre avec "Le temps d'une chanson ", qu'il prépare avec le trio fidèle qui l'entoure : Janine Marc-Pezet (archives), Philippe Debrenne (assistanat) et Michel-Alain Barjou (réalisation).

Mes soucis, ma vie, mes sornettes... je les mets dans mes chansonnettes

(RE)ECOUTEZ : En 2012, Brigitte Patient reçoit Alain Poulanges à l'occasion de la publication, avec la toujours fidèle et indispensable Janine Marc-Pezet, d'une biographie du chanteur : Boby Lapointe ou les mamelles du destin (ed. de l'Archipel)

Le masque fête ses 40 ans

Les 40 ans du Masque et la Plume
Les 40 ans du Masque et la Plume © Radio France

Quelques notes de musique et « Le Masque » est là.Les plus anciens se souviennent que c’est Schubert qui habillait « Le masque » à ses débuts.

Le générique actuel - La Fileuse , extrait des Romances sans paroles de Mendelssohn – a été choisi par François-Régis Bastide, en 1979 juste après le suicide de Jean-Louis Bory , un des critiques phares de l’émission.

Pour l'émission anniversaire des 40 ans, Jérôme Garcin réunit au pupitre du Masque les anciens producteurs et présentateurs : François-Régis Bastide, Michel Polac et Pierre Bouteiller. Commence alors un tour de table pour évoquer les souvenirs de chacun et tenter de retracer les débuts de l'émission :

BONUS > en novembre 2010, pour la seule et unique fois à ce jour, "Le Masque" a été intégralement filmé et diffusé - en direct - sur Dailymotion

1996, l'année durant laquelle France Inter se décline en bleu. Une campagne imaginée par l'agence Publicis , et dont le bleu intense éclaire les cartons d'invitations des Black Sessions de Bernard Lenoir .

Affiche écoutez ça n'a rien à voir 1995
Affiche écoutez ça n'a rien à voir 1995 © Radio France

carton Black Session 1995
carton Black Session 1995 © Radio France

Mme Arnoul couverture
Mme Arnoul couverture © Radio France

Cette année-là, le Prix du Livre Inter , présidé par Paule Constant, est attribué à "Madame Arnoul " de Jean-Noël Pancrazi(Gallimard).

Le soir, madame Arnoul venait me rejoindre sur le banc, au fond de la cour, où s'inclinaient les ombres des draps soulevés, au-dessus de nous, sur la terrasse, par le vent des Aurès.

Jean-Noël Pancrazi était enfant alors que son pays basculait dans la guerre. Une guerre qu'il a vue avec des yeux pleins d'innocence et qu'il raconte avec le recul d'un petit garçon qui a grandi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.