Si Frida Kahlo (1907-1954) est aujourd’hui l’une des artistes les plus connues et les plus populaires de l’art mexicain du XXe siècle, c’est bien sûr grâce à sa personnalité et à l’originalité d’une oeuvre qui échappe à toute tentative de classification. L’oeuvre est ici avant tout l’expression du récit d’une vie. Vie tragique et tumultueuse, échappant à son tour à toute convention, connue dans le moindre détail et récemment portée à l’écran, faisant d’elle une véritable icône.

Présentation de l'exposition par Isabel Pasquier

Autorretrato con Chambergo - 1907
Autorretrato con Chambergo - 1907 © Col. Museo Dolores Olmedo, Xochimilco, México Photographs by Erik Meza / Javier Otaola ; image © Archivo Museo Dolores Olmedo© / Diego Rivera - Col. Museo Dolores Olmedo, Xochimilco, México

La seule évocation de son nom soulève enthousiasme et admiration, pourtantson oeuvre est peu montrée . Sa production artistique n’a pas été exposée en France depuis quinze ans. La sélection proposée par le musée de l’Orangerie inclut des oeuvres majeures de l’artiste, parmi lesquelles des chefs-d’oeuvre du musée Olmedo, l’une des principales collections de l’oeuvre de Frida Kahlo, dont la très célèbreColonne brisée .

La vie et l’oeuvre de Frida Kahlo sont indissociables de celles de son compagnon Diego Rivera (1886-1957). Ils sont entrés ensemble dans la légende et figurent tous deux au panthéon des artistes mexicains du XXe siècle. Célèbre pour ses grandes peintures murales, les peintures de chevalet, dessins, lithographies, qui constituent une part importante de sa production, sont moins connues du grand public en Europe.

Le propos de l’exposition est de retracer son cheminement artistique, depuis les premières oeuvres cubistes , témoignages de ses liens avec le milieu artistique parisien au coeur de la collection de l’Orangerie, jusqu’à celles qui firent de lui le fondateur del’école mexicaine du XXe siècle . L’exposition est une invitation à découvrir les multiples facettes de l’art de Rivera dont les voyages à travers l’Europe ont nourri sa vision et son répertoire sans l’éloigner de ses racines. Il s’inscrira ainsi dans l’histoire comme le fondateur de l’école nationaliste.

Autorretrato con Changuito, Retrato de Doña Morillo
Autorretrato con Changuito, Retrato de Doña Morillo © Col. Museo Dolores Olmedo, Xochimilco, México Photographs by Erik Meza / Javier Otaola ; image © Archivo Museo Dolores Olmedo / Frida Kahlo

L'originalité de l'exposition consacrée au couple mythique incarné par Diego Rivera et Frida Kahlo consiste à présenter leurs oeuvres ensemble, comme pour confirmer leur divorce impossible, effectif dans les faits mais aussitôt remis en question après une seule année de séparation . Elle permettra aussi de mieux entrevoir leurs univers artistiques, si différents, mais également si complémentaires, par cet attachement commun et viscéral à leur terre mexicaine : cycle de la vie et de la mort, révolution et religion, réalisme et mysticisme, ouvriers et paysans.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.