Game of Thrones, l'exposition, est actuellement au Carrousel du Louvre
Game of Thrones, l'exposition, est actuellement au Carrousel du Louvre © Radio France / Olivier Bénis

"Valar Morghulis" ("Tous les hommes doivent mourir") répètent les personnages de la série devenue culte en cinq ans. Mais les hommes (et les femmes) qui tremblent chaque année pour les habitants de Westeros auraient surtout tort d'éviter le Louvre...

C'est un évènement pour les fans de la série Game of Thrones : après Londres et Berlin, l'exposition consacrée à leur univers s'installe pour quelques jours seulement (du 8 au 12 septembre) à Paris, au Carrousel du Louvre. Cette journée de mardi est "portes ouvertes" mais ensuite, et jusqu'à dimanche, il faudra être inscrit. Or tels les dragons de Daenerys, les places se sont déjà envolées... en une heure.

Écoutez le reportage dans les coulisses de Jacqueline Pétroz :

La saison 5 a débuté sur la chaine OCS le 5 septembre et le succès ne se dément pas. Fantasy médiévale, cette série phare de la chaine américaine HBO a rencontré rapidement son public.

Immersion garantie

L'exposition nous fait entrer totalement dans cet univers : long couloir sombre, lumières tamisées, grandes photos, costumes, bijoux, épées, le monde imaginaire de Westeros est là, tangible. Et pour que l'immersion soit totale, un casque de réalité virtuelle permet même de faire l'ascension du fameux Mur , et on peut en quelques minutes se transformer en marcheur blanc, les inquiétants morts-vivants qui menacent les Sept Royaumes.

► ► ► DIAPORAMA | Vous n'avez pas pu avoir de place ? Découvrez l'expositon en photos

Game of Thrones est la série la plus vue (et la plus piratée) au monde, plus de six millions de téléspectateurs en moyenne pour chaque épisode aux États-Unis. Un succès qui dépasse même les acteurs, devenus des stars qu'on salue dans la rue partout dans le monde...

L'exposition est surtout l'occasion de prendre la mesure de l'incroyable travail des équipes de tournage , costumiers et accessoiristes en tête. À errer dans les allées de l'exposition, on a presque l'impression l'espace d'un instant de ne plus découvrir l'envers du décor d'une série télévisée, mais bien de déterrer d'incroyables vestiges d'un passé oublié où les dragons régnaient sur le monde... En attendant l'hiver qui arrive.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.