À l’occasion du centième anniversaire du génocide des Arméniens, le Mémorial de la Shoah, dédie une exposition et une série de rencontres à ce meurtre de masse qui préfigure ceux qui se sont produits au cours de ce siècle. Une exposition de plus grande envergure aura lieu également fin avril à l'Hotel de Ville de Paris, qui accueillera le mémorial arménien d'Erevan consacré à la disparition des Arméniens dans l'Empire ottoman.

Décimer une population

Génocide des Arméniens - camp de Meskené
Génocide des Arméniens - camp de Meskené © Coll des PP. Mekhitaristes de Venise

D’avril 1915 à décembre 1918, environ 1 500 000 Arméniens et Syriaques, citoyens de l’Empire ottoman, sont assassinés sur ordre du Comité Union et Progrès.

Dans Mémorial du génocide des Arméniens ,Raymond H. Kévorkian et Yves Ternon précise tous les détails chronologiques de l'exécution du plan mis en oeuvre par Talaat Pacha, ancien ministre de l’Intérieur, avec l'appui massif des composantes musulmanes de la population ottomane.

Deux tiers de la population arménienne a ainsi été décimée. A la fin il reste 300 000 rescapés.

Quand ils ont pu survivre, après avoir été poussés sur les routes du désert syrien, et conserver un peu d'argent, ils ont réussi à se maintenir à Deir Zor en Syrie, à s'infiltrer dans la ville d'Alep au Liban.

Deir Zor est appelé aujourd'hui le "Auschwitz" des Arméniens, puisque c'était la destination finale des convois de femmes et d'enfants envoyés sur les routes dans l'immensité du désert.

Raymond Kervorkian, historien : " L'Etat ottoman a procédé à une élimination par étapes"

Echanger histoire grandieuse contre meilleure situation géographique ?

Stigmatiser, Exclure, Détruire sont les trois étapes de ce processus pour lequel le terme de "solution finale" a été employé.

Quels événements ont conduit à la destruction des Arméniens ? Claire Mouradian, l'une des trois historiennes à l'origine de l'exposition, explique la génèse du processus et le contexte international.

génocide armenien - massacres hamidiens
génocide armenien - massacres hamidiens © Radio France

Le peuple arménien, a eu une histoire prestigieuse, autonome, mais s'est trouvé à la merci des appétits de ses voisins.

Pour Claire Mouradian, l'inégalité des droits des minorités s'est accentuée sous la pression internationale parce que celle-ci n'a pas été suivie de sanctions.

Pourquoi il s'agit bien d'un génocide

Pour se séparer des Arméniens, l'Empire Ottomon les a présentés comme des ennemis de l'intérieur , aux mains de puissances étrangères, en vue de le déstabiliser. Dans un contexte de guerre mondiale, une organisation parallèle à celle de l'armée ottomane a été mise en place. Avec des criminels sortis de prison, des groupes de tueurs ont été constitués pour chasser les Arméniens de leurs villages, les pousser sur les routes du désert, les rassembler dans des camps, et lorsque les camps étaient trop pleins, les déportés étaient amenés dans le désert et tués.

Convoi d'Arméniens sous escorte pour une destination inconnue

Genocide arménien - convoi Mezre/konak
Genocide arménien - convoi Mezre/konak © Coll des PP. Mekhitaristes de Venise

Wagon à moutons de la compagnie de chemins de fer allemande, le Bagdadbahn, transférant les déportés arméniens d'Anatolie vers la Syrie.

genocide arménien - convoi à bestiaux
genocide arménien - convoi à bestiaux © Historical Institute of German Bunk, Eastern official record 1704

Nier le génocide

Après 1916, l'Etat turc s'est construit avec les auteurs du génocide. Reconnaître aujourd'hui l'existence d'une volonté de destruction totale des Arméniens, revient pour l'Etat turc à incriminer ceux qui sont à l'origine de son existence, autant dire que ses fondements s'écrouleraient.

Michel Marian,dans Le génocide arménien : de la mémoire outragée à la mémoire partagée ,qui vient de paraître chez Albin Michel, revient sur la demande de reconnaissance de la catastrophe arménienne dans la mémoire universelle, et montre également le travail difficile qu’une partie du peuple turc a engagé depuis une décennie pour assumer un passé coupable, alors que l'Etat turc au contraire, a jusqu'ici nié les faits, les a même falsifié en érigeant des monuments en hommage aux soi-disant victimes turques des ennemis arméniens.

Dans le cadre du centenaire du génocide des Arméniens, la Croix Bleue des Arméniens de France, organisation essentiellement composée de femmes, veut rendre un hommage particulier aux femmes et parmi les actions menées dans toute la France elle organise La Ronde des Femmes Arméniennes pour la Justice et la Vérité, depuis le 8 mars dernier, sur le modèle des Mères de la place de Mai, à Buenos Aires.

100 ans après, les filles, petites-filles et arrières petites-filles de ces femmes assassinées,disparues, revendiquent le droit à la justice et s’élèvent contre le négationnisme de l’état turc.

Y ALLER |

Mémorial de la Shoah, Le génocide des Arméniens de l'Empire Ottoman, du 3 avril au 27 septembre >

Arménie 1915, Hotel de Ville de Paris, du 29 avril au 4 juillet >

Le Musée-Institut du Génocide Arménien à Erevan >

SUR LE WEB |

Imprescriptible, base documentaire sur le génocide arménien

BIBLIOGRAPHIE |

Comprendre le génocide des Arméniens : 1915 à nos jours , Hamit Bozarslan, Vincent Duclert, Raymond H. Kévorkian, Tallandier, 2015

Le crime de silence : le génocide des Arméniens , sous la direction de Gérard Chaliand, Archipel, 2015

La France face au génocide des Arméniens du milieu du XIXe siècle à nos jours : une nation impériale et le devoir d'humanité , Vincent Duclert, 2015

Dans les ruines : les massacres d'Adana, avril 1909 , Zabel Essayan, traduit de l'arménien, préfacé et annoté par Léon Ketcheyan, Libretto, 2015

Le fantôme arménien , Laure Marchand, Guillaume Perrier, dessin de Thomas Azuélos, Futuropolis, 2015

►►► Feuilletez quelques pages et écoutez l'interview de Thomas AzuélosLe rêve brisé des Arméniens : 1915 , Gaïdz Minassian, Flammarion, 2015

Parce qu'ils sont Arméniens , Pinar Selek, traduit du turc par Ali Terzioglu, Liana Levi, 2015 : Réfugiée politique en France, l'écrivaine et sociologue turque livre un témoignage imprégné de souvenirs et de rencontres sur la vision portée sur le génocide arménien dans la Turquie d'aujourd'hui. Elle rappelle aussi l'éducation scolaire nationaliste et fallacieuse dont le dessein est de supprimer toute trace de la présence arménienne et de nourrir le déni d'une grande partie de la population.

L'échiquier arménien entre guerres et révolutions : 1878-1920 , Anahide Ter Minassian, Karthale, 2015

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.