Mort d'une crise cardiaque en novembre 1977 (en faisant un test d'effort chez... son cardiologue), le génial scénariste de BD est à l’honneur cet automne.

René Goscinny sur le tournage de la fiction "Deux Romains en Gaule" réalisée par Pierre Tchernia en 1967.
René Goscinny sur le tournage de la fiction "Deux Romains en Gaule" réalisée par Pierre Tchernia en 1967. © AFP / GEORGES GALMICHE / Ina

Goscinny, l'homme des aventures d’Astérix et Obélix, Lucky Luke, du Petit Nicolas, d’Iznogoud, mais aussi créateur de la revue Pilote est, quarante ans après sa mort, plus que jamais d’actualité avec :

Une première exposition au Musée d’Art et histoire du judaïsme, "Goscinny au-delà du rire"

Cette exposition foisonnante présente en 300 pièces (planches, archives familiales, meubles…) l’histoire personnelle et professionnelle de Goscinny. Grâce, entre autres à des prêts exceptionnels de sa fille unique Anne, on retrace son parcours depuis son milieu d’origine dans une famille d'imprimeurs, à la création de Pilote en passant par son travail sur Astérix, Iznogoud… A visiter absolument.

►►► Goscinny au delà du rire du 27 septembre 2017 au 4 mars 2018

Une deuxième exposition à la Cinémathèque : "Goscinny et le cinéma, Astérix, Lucky Luke et cie"

LIRE I Goscinny et le cinéma, la véritable passion

Goscinny serait venu à la BD par le cinéma. Enfant, son père l’emmenait voir des dessins animés de Walt Disney pour le récompenser de ses bonnes notes... ou le punir de ses mauvaises ! René se rêvait en "Walt Goscinny", avant de s’orienter vers la BD.

Son œuvre est toutefois truffée de clin d’œil au cinéma - les westerns de John Ford ont beaucoup inspiré les aventures de Lucky Luke, notamment l'album Canyon Apache. Quand Goscinny donne ses scénarios aux dessinateurs, ils sont déjà très proches d'un story board de cinéma... L’exposition de la Cinémathèque rend ainsi hommage à une œuvre profondément cinématographique.

►►► Goscinny et le cinéma à la cinémathèque à Paris du 4 octobre au 4 mars

Un documentaire sur Arte : "René Goscinny, notre oncle d’Armorique"

Le réalisateur Guillaume Podrovnik montre le travail exigeant d’un homme qui aura fédéré un pays entier. Et dresse le portrait d’un auteur au destin et à l’œuvre incroyable. Passionnant.

►►► A voir le dimanche 8 octobre 2017 À 17H25 sur Arte

La publication d'une œuvre méconnue : "Benjamin et Benjamine"

Cet album méconnu de Goscinny et Uderzo, paru initialement en 1956 met en scène un couple de jeunes : Benjamin et Benjamine. C’est un véritable terrain d’entrainement aux histoires d’Asterix et Obélix qui naissent en 1959. On y trouve même déjà des gags et des expressions qui seront réutilisés dans les aventures des Gaulois.

►►► L'intégrale de Benjamin et Benjamine

La parution de la version originale du "Petit Nicolas"

Les chroniques du Petit Nicolas - des brèves nouvelles illustrées par Sempé - furent au départ publiées sous forme de BD dans le magazine belge Le Moustique. Elles étaient alors signées Sempé et... Agostini - le pseudonyme de Goscinny... Ce dernier y racontait, entre autres, des histoires basées sur des souvenirs de son enfance au Lycée français en Argentine. S'il est très étonnant de découvrir cette histoire en strips (avec 28 planches inédites), on y trouve déjà les prémices, et le ton des histoires délicieuses à venir.

►►► La bande dessinée originale du Petit Nicolas chez IMAV

Sans oublier...

... le nouvel album d’Astérix et Obélix à paraitre le 19 octobre : Astérix et la Transitalique, écrit par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad.

ALLER + LOIN

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.