Reaction Grand Prix Angoulême 2016
Reaction Grand Prix Angoulême 2016 © Collectif des créatrices de BD contre le sexisme / Florence Cestac
**Suite à l'absence de femme dans la liste des nominés au Grand Prix, des dessinatrices avaient appelé au boycott et des dessinateurs dont Riad Sattouf et Joann Sfar s'étaient retiré du jeu. En réaction, le Festival propose une modification du mode d'élection du Grand Prix avec abandon de la liste.** La liste était tombée. Trente noms parmi lesquels le jury du Festival d’Angoulême, choisira le Grand prix d’Angoulême 2016. Le Festival qui aura lieu à la fin du mois a sélectionné beaucoup de noms prestigieux : de Riad Sattouf (_L’Arabe du futur_ ) à Nicolas de Crécy (_Léon la came, La République du catch_ …) en passant par Taiyō Matsumoto (_Le Samouraï bambou_ ), ou Chris Ware (_Building Stories)_ . Mais parmi eux, aucune femme. Dans l’histoire du Festival (qui en est à sa 43e édition), seules deux représentantes du sexe féminin ont été récompensées **: Florence Cestac** , en 2000, et **Claire Brétecher** avait obtenu, un prix spécial pour le dixième anniversaire du festival, en 1983. [Les dessinatrices, qui à la rentrée s'étaient organisées en collectif contre le sexisme,](http://www.franceinter.fr/depeche-des-auteures-de-bd-resistent-au-sexisme) appellent[ sur leur site](http://bdegalite.org/) au [boycott du vote pour le Grand Prix et ajoutent que : ](http://bdegalite.org/fibd-femmes-interdites-de-bande-dessinee/) > Ce prix n’est pas seulement honorifique, il a un impact économique évident : les auteur(e)s vont être mis en avant médiatiquement, la distinction aura un impact sur la chaîne du livre dont bénéficieront libraires, éditeurs… et l’auteur(e) primé(e). Le délégué général du festival, Franck Bondoux, avait maladroitement nié tout sexisme dans les colonnes du journal [Le Monde](http://www.lemonde.fr/bande-dessinee/article/2016/01/05/le-festival-de-bd-d-angouleme-accuse-de-sexisme-apres-une-selection-100-masculine_4842193_4420272.html) : > Il y a malheureusement peu de femmes dans l’histoire de la bande dessinée. C’est une réalité. Si vous allez au Louvre, vous trouverez également assez peu d’artistes féminines. Le Grand prix regarde vers le passé pour récompenser des auteurs qui ont une oeuvre dense. Jusqu'à présent les femmes étaient peu nombreuses. **Pour finalement annoncer jeudi 7 janvier la disparition de la liste :** > **En conséquence, aucune liste de noms de créateurs/créatrices du 9e art ne sera proposée à leur vote, et il leur reviendra de choisir en toute liberté, le nom du confrère ou de la consoeur qu'ils/elles souhaitent élirent en tant que grand prix** **[►►► + de réactions de grands noms de la BD : Florence Cestac, Coco... ](http://www.franceinter.fr/depeche-grand-prix-d-angouleme-des-dessinatrices-appellent-au-boycott "Gd prix d'Angoulême : des dessinatrices appellent au boycott")** ### Les réactions dessinées ### Aller + loin [FIBD : femmes interdites de Bandes dessinées](http://bdegalite.org/fibd-femmes-interdites-de-bande-dessinee/) [Des auteures de BD résistent au sexisme](http://www.franceinter.fr/depeche-des-auteures-de-bd-resistent-au-sexisme) [La composition du jury, et la définition des prix sur le site du Festival d'Angoulême](http://www.bdangouleme.com/886,tous-les-prix-du-festival)
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.