Henry Bauchau aurait eu cent ans cette année. Myriam Watthee-Delmotte dévoile toutes les arcanes de la création de l'écrivain belge, installé à Louveciennes, titulaire du Prix du Livre Inter en juin 2008.

Myriam Watthee-Delmotte 5
Myriam Watthee-Delmotte 5 © Myriam Watthee-Delmotte

Dans "Henry Bauchau, sous l'éclat de la Sibylle" (Paru chez Actes Sud), Myriam Watthee-Delmotte, fait parler une Sibylle s'adressant à Bauchau, pour regarder son œuvre avec distance. Fiction, souvenirs de résistance, grands mythes, poésie, sont les piliers de l’œuvre de l'auteur de "Boulevard Périphérique", de l'"Enfant rieur", ou d'"Oedipe sur la route". Cette Sibylle pourrait être l'auteur elle-même, ou Blanche Reverchon, la psychanalyste qui a aidé Henry Bauchau à dépasser les traumatismes de sa vie, ou encore Laure, son grand amour.

En ponctuant sa démonstration de cette voix et de ce regard féminins, Myriam Watthee-Delmotte, revient sur l'enfance d'Henry Bauchau marquée par l'incendie de Louvain pendant l'invasion allemande en 1914. Il a alors dix-huit mois et restera séparé de sa mère pendant plusieurs mois. Elle retrace aussi son engagement dans la Résistance en Belgique et le soupçon qui s'est malgré tout abattu sur lui après la guerre et pendant de longues années.

Une biographie poétique et sensible pour montrer l'imbrication étroite entre fiction et réalité.

Boulevard Périphérique, Prix du Livre Inter 2008, un pierre centrale dans l'oeuvre de Bauchau

Myriam Watthee-Delmotte :

Premières idées pour Boulevard Périphérique
Premières idées pour Boulevard Périphérique © Radio France
Premières idées pour Boulevard Périphérique
Premières idées pour Boulevard Périphérique © Radio France

Henry Bauchau lors de la remise du Prix du Livre Inter pour Boulevard Périphérique, au micro d'Eva Bettan :

Chemin sous la neige, l'enfant rieur (vol.2)

Myriam Watthee-Delmotte 3
Myriam Watthee-Delmotte 3 © Myriam Watthee-Delmotte

"Chemin sous la neige " est la dernière publication d'Henry Bauchau, terminée quelques temps avant sa mort à l'automne 2012. Il y évoque l'un des épisodes les plus douloureux de son existence.

Soldat démobilisé pour cause de capitulation de la Belgique en 1940, il s'investit dans le mouvement des Volontaires du Travail avant d'entrer véritablement en résistance pour œuvrer à la Libération.

Cette action ne sera pas reconnue par les Belges, il y aura un premier procès, et en appel, s'il obtient gain de cause, c'est sans pouvoir expliquer, parler , argumenter. Cette privation de parole restera une déchirure à vie.

Myriam Watthee-Delmotte, au sujet de "Chemin sous la neige" :

Henry Bauchau et l'expression artistique

Henry Bauchau, écrivain mais aussi psychanalyste, a pratiqué l'art thérapie auprès de ses patients, et notamment auprès de Lionel, adolescent perturbé, qui est devenu un artiste à part entière.

Myriam Watthee-Delmotte, au sujet de la place du dessin dans la vie d'Henry Bauchau :

Pour voir les oeuvres de Lionel >

Lionel, Harpe éolienne
Lionel, Harpe éolienne © Lionel

Photo Henry Bauchau © Ulf Andersen

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.