Il allait avoir 105 ans le 15 décembre prochain. L'architecte brésilien Oscar Niemeyer est décédé hier des suites d'une infection respiratoire, à Rio de Janeiro où il était hospitalisé depuis plus d'un mois.

Oscar Niemeyer en 1982 au micro de France Culture

Oscar Ribeiro de Almeida de Niemeyer Soares laisse derrière lui une carrière riche. Très riche: 70 ans de travail et plus de 600 oeuvres architecturales, dont une vingtaine sont toujours en cours de réalisation.

Son portrait, signé Christine Simeone

C'est à lui qu'on doit la conscrution, ex-nihilo, de la ville de Brasilia, actuelle capitale brésilienne inaugurée le 21 avril 1960.Le siège des Nations Unies porte aussi sa signature. Forcé à l'exil sous la dictature, Oscar Niemeyer est venu s'installer en France, accueilli par André Malraux. C'est à cette époque qu'il dessine le siège du parti communiste français, rue du Colonel Fabien, à Paris portent aussi sa signature.

Reportage d'Antoine Giniaux devant le siège du PCF

En 1972, il dessine la Maison de la Culture du Havre.

Il incarnait le Brésil. Il avait un talent minimaliste.

L'architecte français Roland Castro lui rend hommage au micro de Claire Servajean

Lors du dernier carnaval de Rio, Niemeyer avait encore visité les travaux de rénovation du Sambodrome, qu'il avait construit il y a trente ans et où se dérouleront certaines des compétitions des jeux Olympiques de 2016 à Rio.

Oscar Niemeyer a remporté le Pritzker Price, prix Nobel d'architecture, en 1988.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.