Spoliés, dépossédés de leur patrimoine et de leur mémoire au temps de la colonisation, les Kanaks affirment aujourd’hui une identité marquée par la « coutume », mais également ancrée dans la modernité. Pleins feux sur une culture toujours vivante à l’occasion de l’exposition « Kanak. L’art est une parole », au musée du Quai Branly. Et retour à Nouméa, Hienghène et Ouvéa, à l’heure où la Nouvelle-Calédonie doit se prononcer sur son avenir institutionnel.

Le legs encombrant de la colonisation — Texte Benoit Trépied
Le legs encombrant de la colonisation — Texte Benoit Trépied © Télérama
lien_emission_kanak_guerre
lien_emission_kanak_guerre © Radio France
Mots-clés :
Articles liés
Culture
Initiales DD
19 octobre 2017
Culture
Les flibustières
19 octobre 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.