Le 27 janvier 1945, l’Armée rouge pénétrait à Auschwitz marquant le début de la libération de tous les camps de concentration. France Inter consacre, le mardi 27 janvier, une journée spéciale pour revenir sur cette date historique qui révéla aux yeux du monde entier l’horreur de la barbarie nazie.

Rendez-vous antenne

► « Le 7/9 » / Patrick Cohen 8h20 : Marceline Loridan-Ivens, écrivain, scénariste, déportée à Auschwitz-Birkenau, auteur d’ "Et tu n’es pas revenu" (Grasset) et Annette Wieviorka, historienne spécialiste de la Shoah, auteur de "1945. La découverte" (Seuil)

► « Le zoom de la rédaction » / Béatrice DuguéAuschwitz, 70 ans après sa libération

► « La Marche de l'histoire » / Jean Lebrun En Alsace, le camp de Natzweiler-Struthof

► « Service public » / Guillaume Ermer La libération des camps : transmettre l’histoire de la Shoah avec Benoit Falaize, professeur d’histoire à l’Université de Cergy Pontoise dans le cadre de la formation des maitres, Anne Anglès, professeur d’histoire -géographie et histoire des arts au lycée Léon Blum de Créteil (a inspiré le film « les Héritiers ») et Annick Kayitesi, rescapée du génocide rwandais pour Nous existons encore (Michel Lafon)

► « Un jour dans le monde » / Nicolas Demorand Avec Georges Bensoussan, historien, spécialiste des mondes juifs, rédacteur en chef de la Revue d’Histoire de la Shoah. Et les reportages de Béatrice Dugué, envoyée spéciale à Auschwitz, Marc Crépin et Cyril Sauvageot.

> A retrouver aussi :

► « Interception » / Pascal Dervieux et Lionel ThompsonAuschwitz : le récit d’Ida Grinspan. Survivante des camps de la mort, déportée à Auschwitz à l’âge de 14 ans, parce que juive. Aujourd’hui à 85 ans, Ida continue à témoigner inlassablement devant les élèves. Un reportage de Marie-Christine Le Dû.

Roman Karmen filme les survivants du camp de Maidaken en aout 1944
Roman Karmen filme les survivants du camp de Maidaken en aout 1944 © Radio France

Roman Karmen filme les survivants de Maïdanek © RGAKD

Anonyme (membre du Sonderkommando d'Auschwitz), Crémation de coprs gazés des fosses d'incinération à l'air libre, devant la cham
Anonyme (membre du Sonderkommando d'Auschwitz), Crémation de coprs gazés des fosses d'incinération à l'air libre, devant la cham © Oswiecim, Musée d'Etat d'Auschwitz-Birjkenau

Anonyme (membre du Sonderkommando d'Auschwitz), Crémation de coprs gazés des fosses d'incinération à l'air libre, devant la chambre à gaz du crématoire V d'Auschwitz, août 1944 © Oswiecim, Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkenau / Radio France - 2015

Autopsie d'une photo : « Quatre bouts de pellicule arrachés de l’enfer »

Focus sur « Quatre bouts de pellicule arrachés de l’enfer », quatre photos prises par des membres d’un Sonderkommando (Juifs chargés de la crémation des corps). Décryptage autour de questions simples : qui sont les membres du Sonderkommando ? Comment ces clichés ont été pris ? Que disent-ils de l’horreur de la solution finale en marche ? (NB : Ces photos ont fait l’objet d’un livre de Georges Didi-Huberman : « Images malgré tout ») En savoir plus >

DOSSIER - Ils ont filmé les camps nazis

Les films, tournés en grande partie par les armées libératrices soviétique, américaine et britannique, révèlent, avec un point de vue différent, l’enfer des camps de concentration et l’horreur des usines de la mort. Des films militaires projetés en 1945 au procès de Nuremberg jusqu’à "Nuit et Brouillard" d’Alain Resnais en passant par "Shoah" de Claude Lanzmann. Ce dossier propose d’évoquer le destin de ces images d’archives au fil du temps. En savoir plus >

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.