__ Pour la 8è année consécutive, le rendez-vous photographique ImageSingulières investit la ville de Sète à travers des expositions, des projections de films, des rencontres avec des artistes. Un programme riche en événement à suivre du 4 au 22 mai 2016.

" Les écritures documentaires sont désormais multiples, le mot même de documentaire a été dépoussiéré et il est désormais de bon ton de s’en revendiquer. Tout cela nous conforte dans les choix que nous avions faits lors de la création du festival ImageSingulières, de parler d’une photographie qui aurait du sens, du fond mais aussi de la forme. Si porter un tel projet relève parfois d’un sacerdoce avec une économie toujours remise en cause, remercions la ville de Sète pour son soutien constant.

ImageSingulières s’est associé auFIFV (Festival international de Photographie de Valparaíso ) depuis 2015. Nous avons donc tout naturellement confié la résidence à quatre jeunes photographes chiliens, Tomás Quiroga, Nicolas Wormull, Paula López-Droguett et Cristóbal Olivares . Le livre Sète #16 sera symboliquement fabriqué et imprimé au Chili et l’exposition a d’ores et déjà été montrée en avant première à Valparaíso en novembre 2015. D’autre part, Anders Petersen et Alberto García-Alix seront au Boulodrome pour un face à face inédit avec leurs images du « port du bout du monde ».

Toujours au Boulodrome, « Working Class Heroes » est une exposition collective autour de trois représentations très particulières de la classe ouvrière. Flavio Tarquinio, Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff pour le nord de la France et Kirill Golovchenko pour l’Ukraine.

Au Centre Régional d’Art Contemporain, nous tenterons d’analyser, au travers de ses images ukrainiennes, l’évolution de la photographie de Guillaume Herbaut passé d’un classique photojournalisme à un documentaire d’auteur. À la salle Tarbouriech, Christian Lutz nous enlèvera sûrement toute envie de vacances à Las Vegas avec son travail sur les oubliés de la capitale du jeu. La Maison de l’Image Documentaire sera belge avec les prisons de Sébastien Van Malleghem et les aristocrates de Rip Hopkins .

Aux Chais des Moulins, nous fêterons les trente années de l’agence VU’ avec Christian Caujolle en maître d’oeuvre. Nous avons décidé de rendre hommage aux nombreux grands photographes espagnols qui ont fait l’histoire de VU dans une exposition collective monumentale avec Cristina García-Rodero, Isabel Muñoz, Chema Madoz, Virxilio Viétiez, Ricard Terré, Juan Manuel Castro Prieto etAlberto García-Alix . Une soirée de projection sera aussi dédiée aux photographes actuels de l’agence VU’ et une autre, petit événement dans le landernau de la photographie, à une conversation / projection entre Anders Petersen et Christian Caujolle autour des lieux d’enfermements, le café Lehmitz, la prison…

Enfin la gare de Sète s’habillera des images de notre projet «LA FRANCE VUE D’ICI » mené avec nos amis de Mediapart. "

Gilles FAVIER , Directeur artistique d’ImageSingulières

Quelques expositions

  • INSERT COINS, CHRISTIAN LUTZ, SUISSE / AGENCE VU'
Inser Coins
Inser Coins © Christian Lutz

« Insert Coins est un blues, un râle », selon les propres mots de l’auteur. Son rythme est mélancolique et sombre, intimement travaillé par une poésie qui rend regardable l’inadmissible et injecte de l’humanité là où les jeux semblent être définitivement faits. Son chant se diffuse comme un avertissement à remettre de l’ordre dans nos valeurs. « Une sorte d’évidence m’a poussé vers Las Vegas. Quand j’y ai réalisé mon premier voyage, nous étions en pleine crise financière ; on nous avait expliqué en long et en large qu’elle nous venait des États-Unis, dont le système économique semble demeurer un modèle pour l’Europe. J’ai ressenti le besoin de me confronter à un emblème de la fabrication de l’illusion, au symbole même de l’entertainment made in USA. D’aller voir derrière les lumières d’un système de valeurs délétère.»

  • BELGIAN BLUE BLOOD, RIP HOPKINS, BELGIQUE / AGENCE VU'
Belgian blue Blood
Belgian blue Blood © Rip Hopkins

Rip Hopkins qui n’en est pas à son coup d’essai (les Anglais en France….) nous livre une série de portraits décalés, près d’une centaine au total, de l’aristocratie belge.Il a su gagner la confiance de ses modèles, qui lui ont ouvert leur intimité et offert de s’abandonner devant son appareil. Princes, ducs et comtes, tous ont accepté de se livrer sans fard.Rompu à l’exercice du portrait,Rip Hopkins a voulu perpétrer, de son temps, l’art du portrait de l’aristocrate, dans le pays où il vit désormais. Il rapproche ainsi un medium démocratique (la photo) et une communauté de personnes dont le rapport à l’image est aussi ancien que le lien au nom et au sang. Belgian Blue Blood , c’est ainsi qu’il a nommé cette série, est aussi un livre édité aux éditions Filigranes.

  • PRISONS, SÉBASTIEN VAN MALLEGHEM, BELGIQUE
Prisons
Prisons © Sébastien Van Malleghem

« Je veux montrer la détresse générée par la privation de liberté et de relations, par la claustration dans des cellules aux relents de roman gothique ou de film d’horreur, par l’échec aussi ; celui de l’évasion avortée dans la drogue ou les rapports malsains. Ces visages torves, défaits, victimes et miroirs des passions nées dans nos théâtres urbains sont notre part d’ombre... »

Retrouvez toute la programmation

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.