Souvent présenté comme austère, le philosophe allemand aurait inventé cette lingerie, mixte à l'époque. Un histoire racontée par le philosophe Eric Fiat, invité de l'émission Sous le soleil de Platon, l'émission de Charles Pépin. Cette édition interrogeait la pudeur, amie ou ennemie du désir.

porte-jarretelles ancien
porte-jarretelles ancien © Getty / azndc

Oubliez La Critique de la raison pure ou Prolégomènes à toute métaphysique future qui pourra se présenter comme une science ! Emmanuel Kant aurait été à l'origine d'un sous-vêtement. Le célèbre philosophe allemand du XVIIIe siècle, spécialiste de l'entendement, a la réputation d'avoir publié une œuvre ardue. Or, il n'était pas que cela. Il inventa le porte-jarretelles. 

L'objet s'apparente à une ceinture. Elle entoure la taille ou repose sur les hanches. Elle est munie de paires de jarretelles, avec des petites attaches en plastique ou en métal aux extrémités, servant à soutenir des bas simples. 

Dans cette émission, après avoir explicité la relation entre désir et pudeur (en cachant le corps, on nourrit l'appétit pour la chose dissimulée), le philosophe Eric Fiat a évoqué le philosophe allemand.  

"Le désir, c'est Emmanuel Kant qui en parle le mieux"

Eric Fiat : "Dans un texte peu connu sur l'aube de l'humanité, Kant réfléchit à la feuille de figuier. En français, on parle de la feuille de vigne. Celle qui est venue couvrir le sexe d'Adam et Eve, après avoir croqué le fruit de la connaissance du bien et du mal. Kant écrit : 'la feuille de figuier fut un grand progrès dans la civilisation. Outre la décence, elle permit le désir'. Le philosophe allemand poursuit : 'La feuille de figuier soustrait l'objet aux sens'. Comme les deux humains ne voient plus le sexe de l'autre, ils le désirent".

Emmanuel Kant
Emmanuel Kant © Getty / ZU_09

Puis Eric Fiat explique : "Kant ne jouissait pas d'une réputation de joyeux drille, mais on lui doit d'avoir créer le porte-jarretelles objet aujourd'hui associé au désir. A l'époque, les hommes portaient des bas. Et Kant, un peu obsessionnel, ne supportait qu'à la fin de la journée que ses bas soient descendus. On n'avait pas encore inventé le "dim up" (sorte de bas d'aujourd'hui qui adhèrent à la cuisse et ne tombent pas). Le philosophe, très mince, avait remarqué que sa taille était plus fine que ses hanches a inventé un système d'épingles qui retenait ses bas. Il avait une sorte de ceinture les fil des épingles aux bas : c'est donc bien l'ancêtre du porte-jarretelles !"

🎧 ECOUTER | Un été avec Platon avec Eric Fiat consacré à la pudeur

ALLER PLUS LOIN

Thèmes associés