Cet artiste français installe ses oeuvres sur les murs, dans le monde entier et actuellement au Musée en Herbe à Paris

Invaders de rues au Musée en Herbe
Invaders de rues au Musée en Herbe © CC wikimedia Bamzin-commonswiki

Invader c’est son nom. Cette star du street-art dont on ne connait pas le visage - il apparaît masqué - se définit lui même comme un AVNI, un Artiste Vivant Non Identifié dont les oeuvre elles mêmes se fondent dans le paysage urbain.

Ses oeuvres vous les connaissez peut-être sans le savoir. Si en levant le nez dans Paris ou Montpellier ou Londres, par exemple, vous avez vu des carreaux de faïence utilisés à la manière de "pixels" pour reproduire un personnage de jeu vidéo, alors vous connaissez au moins l'une des oeuvres de Invader qui a commencé à "coller" près de la place de la Bastille en 1996. Aujourd’hui 334711 Space Invaders sont présents dans le monde.

L'un des Space Invaders « PA_553 » à l'angle des 72 bis et 72 ter rue des Martyrs à Paris
L'un des Space Invaders « PA_553 » à l'angle des 72 bis et 72 ter rue des Martyrs à Paris / CC Wikimedia Kos

Bien qu'Invader ait décidé d'installer son travail dans des espaces publics, car il pense que les musées et les galeries d'art ne sont pas accessibles à tous, l'artiste ne crache pas sur les musée et cette fois-ci sur l'exposition que lui consacre le Musée en Herbe à Paris (23 rue de l’arbre sec 75001).

"HELLO MY GAME IS… ", présente jusqu'au 3 septembre 2017 une centaine d’œuvres inédites de l'artiste. Des bornes d’arcade, une grande carte du monde interactive, des tableaux en Rubik’s cubes, un mur de magnets etc.

Isabelle Pasquier a visité l'exposition

1 min

L'expo Invader au Musée en herbe

Par Isabelle Pasquier

► POUR EN SAVOIR PLUS | écoutez Bav[art]dage consacré aux "Space Invaders", d'Invader

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.