Irina Brook en vert
Irina Brook en vert © Radio France

La France va présider et accueillir la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21/CMP11), du 30 novembre au 11 décembre 2015. Cette conférence doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous, pour maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Les catastrophes naturelles, toujours plus fréquentes, ont tué quelque 600.000 personnes en 20 ans, a annoncé lundi l'ONU, soulignant l'importance de trouver un accord lors de la conférence COP 21 à Paris sur le changement climatique.

[

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/9a90f523-91ff-11e5-b817-005056a87c30/640_capture-video-gg.jpg" alt="Capture glaciers grondants" width="584" height="346" />
Capture glaciers grondants © Radio France
]()Irina Brook et Coline Serreau, rédactrices en chef d'un jour sur le site de France Inter, c'est le sujet incontournable dans l'actualité, et sur lequel elles ont travaillé.

Le festival Reveillons-nous à Nice, pensé par Irina Brook >

Irina Brook et la COP 21

J'aimerais tellement pouvoir y croire, mais avec tout ce que je lis, c'est quand même très difficile de faire confiance aux représentants politiques à la COP 21 et d'imaginer qu'ils feront un volte-face suffisamment radical pour que la terre soit sauvée.

Par contre, le seul réconfort est que la conférence permet enfin au monde entier de réaliser un focus sur le climat et sur l’environnement. Grâce à la COP 21, tous les sujets primordiaux qui concernent la planète et les dangers qui la menacent sont maintenant devenus des sujets incontournables ; ce ne sont plus des informations de spécialistes pour une petite minorité de "verts fanatiques" ; au contraire, c'est devenu l'actualité la plus urgente et incontournable.

__

Et le résultat de ce focus, c’est que nous voyons tous les jours la possibilité grandissante d’un formidable élan civique, un éveil des consciences pour tous ceux d'entre nous qui nous sentons concernés, un besoin d'action citoyen, une explosion d'échanges entre habitants du monde entier, tous unis par la passion de la terre et l'amour du monde naturel qui nous héberge, relayée par les médias et les réseaux sociaux.

Pierre Rabhi - Vers une sobriété heureuse
Pierre Rabhi - Vers une sobriété heureuse © Radio France

L’urgence de la situation est en train de produire une réelle conscience collective,un tsunami d'humanité positive, et on ne peut que rêver qu'il sera assez puissant pour balayer tout le cynisme et l'insatiabilité des politiques et des industries.Irina Brook __

Ses conseils de lecture :

Pierre Rabhi Vers la sobriété heureuse > Fabien Rodhain Des semences et des hommes > **Gilles-Eric Seralini et Jérôme Douzelet** Plaisirs cuisinés ou poisons cachés

La Cop 21__ vue par Coline Serreau

Coline Serreau
Coline Serreau © MaxPPP

Pour ce qui est de ce que j'attends de la COP 12 ? J'en attends des choses qui n'arriveront pas avant longtemps :1) Une transformation radicale de nos sources d'énergie et de notre manière de la consommer, c'est à dire l'instauration d'une économie circulaire (tout ce qui est produit doit être recyclable, comme dans la nature, fin de l'obsolescence programmée) et d'une révolution industrielle qui fasse de chaque citoyen le producteur de son énergie (diversifiée) dans ses lieux d'habitation et de travail (Cf. Jeremy Rifkin, "La troisième révolution industrielle").

2) La redéfinition de la croissance qui ne soit plus la croissance des gains financiers, mais la croissance du bien-être écologique des humains.

3) La pénalisation d'une croissance qui s'obtienne aux dépens de la santé des humains et que ladite santé soit déconnectée des profits des laboratoires pharmaceutiques et des grandes industries de la pétrochimie (Cf. engrais, pesticides, OGM etc...), ce qui entraînerait l'obligation de proposer à tous les citoyens, riches ou pauvres, une alimentation biologique et locale. C'est ce que Vandana Shiva nomme la "nouvelle démocratie", celle de l'égalité dans l'assiette, qui suppose une redéfinition drastique du fléchage des subventions agricoles européennes.

__

4)Que les gouvernements mettent en conformité leurs paroles et leurs actes : si notre devise est l'égalité, comment pouvons-nous être amis avec l'Arabie Saoudite qui pratique envers les femmes une ségrégations cent fois plus violente que ne l'était la ségrégation raciale en Afrique du sud, que pourtant tous les pays du monde ont dénoncée jusqu'en 1991? Quel silence assourdissant autour du meurtre de la liberté des femmes dans le monde musulman !

__

__

__

Toutes ces questions, la COP 21 ne les résoudra pas, mais cela fait du bien de les poser.Coline Serreau. __

Lisez comme Coline Serreau

La vie n'est pas une marchandise
La vie n'est pas une marchandise © Radio France

Lydia et Claude Bourguignon Le sol, la terre et les champs Katherine Kousmine Soyez bien dans votre assiette jusqu'à 80 ans et plus Vandana ShivaLa vie n'est pas une marchandise Lionel Astruc Vandana Shiva Pour une désobéissance créatrice Jeremy Rifkin Le troisième révolution industrielle Rémy Le Moigne L'économie circulaire Jean-Claude Lévy L'économie circulaire, l'urgence écologique Marlo Morgan Message des hommes vrais au monde mutant

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.