iTMOi
iTMOi © Jean-Louis Fernandez

(in the mind of igor)d’après Le Sacre du printemps de StravinskyDirection artistique et chorégraphie Akram Khan Compositeurs Nitin Sawhney, Jocelyn Pook, Ben Frost.Chorégraphier une pièce inspirée du Sacre du printemps : Akram Khan s’est assigné un nouveau défi et non des moindres. Comment s’abstenir de reproduire les formes élaborées par d’illustres prédécesseurs ? Quel souffle inconnu apporter au Sacre, pièce de référence absolue, oeuvre entre toutes idéalisée ? « J’ai commencé par m’éloigner de toute image qui aurait pu me contraindre », raconte Akram Khan, « alors seulement j’ai pu cerner la pensée d’Igor Stravinsky, suivre son chemin tortueux, accompagner sa rupture avec le conformisme. Dans Le Sacre, Igor revisite son enfance, la déconstruit, démêle l’écheveau des souvenirs et fait éclore une pensée neuve.Sur ses traces, j’ai emprunté la même voie et j’y ai découvert mon tumulte intérieur, mon désir impérieux de créer et détruire des modèles.Regarder derrière soi dévoile un passé irrévocable. J’ai dû faire table rase de mon histoire pour découvrir la part d’ombre que je recelais et laisser surgir un monde que je n’avais pas encore exploré. Des images étrangères à mes repères sont alors apparues et je me suis confronté à mes propres limites ».De ces ruptures successives est né iTMOi.

iTMOi
iTMOi © Jean-Louis Fernandez

«Dans cette nouvelle création, je me suis intéressé à la dynamique que Stravinsky a adoptée pour transformer le classicisme du monde de la musique en suscitant les émotions par des motifs plutôt qu’à travers l’expression musicale, ces motifs provenant de l’histoire d’une femme dansant jusqu’à en mourir. Cette approche a été une grande source d’inspiration, mais j’aimerais aujourd’hui me la réapproprier non seulement au travers des effets de répétitions que Stravinsky utilisait, mais également en explorant la condition humaine.La séparation de l’esprit, la mort du corps et la naissance de l’âme nous rappellent que notre esprit et notre imagination sont débordants et autonomes. Par ailleurs, créer cette pièce avec trois compositeurs différents, Nitin Sawhney, Jocelyn Pook et Ben Frost, nous permet de découvrir divers univers sonores tout en usant de Stravinsky comme d’un modèle, d’un éclaireur, d’un guide. .Akram Khan

iTMOi
iTMOi © Jean-Louis Fernandez
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.