Jusqu'à fin janvier, le Panthéon propose une visite nocturne de la crypte et de la nef. Lors de chacune de ces visites, cent volontaires s'apprêtent à passer leur soirée en compagnie des grands hommes et grandes femmes de la République.

La Nuit au Panthéon.
La Nuit au Panthéon. © Centre des monuments nationaux

Jusqu'à fin janvier, le Panthéon propose une visite nocturne de sa crypte et de sa nef. Une fois l'inscription faite sur le site du monument et le tarif d'entrée de 12 euros réglé, rendez-vous est pris à 19h devant le Panthéon. Cent volontaires s'apprêtent à passer leur soirée en compagnie des grands hommes et grandes femmes de la République.

On nous distribue une lampe torche et un questionnaire, sorte de jeu de pistes qui va nous permettre de nous guider et mieux découvrir ce lieu de mémoire. Petit frisson en descendant à la crypte : je fantasme totalement sur des grands moments de solitude et de silence au milieu des caveaux de ces illustres personnages... Malheureusement, les visiteurs sont trop bruyants et s'agitent autour de leur questionnaire. Pour la solitude et le silence solennel, on reviendra...

Reste l'ambiance magique, les faisceaux lumineux des lampes torches qui éclairent les noms des "panthéonisés". Certains visiteurs sont carrément équipés de lampe frontale, comme s'ils partaient en expédition spéléologique. C'est le cas notamment de Martin, 17 ans, venu pour faire plaisir à son grand-père ... et pour se cultiver et réviser son bac. "Le grand père est parti de son coté voir des choses qui "n'intéressent pas Martin". lui c'est "Simone Veil, tout ça parce que j'en connait pas beaucoup".

En effet, la visite consiste aussi à répondre à un questionnaire assez pointu : avec qui est enterré Zola ? Quelle est la date de l'assassinat de Jaurès ? N'hésitez pas à réviser un peu avant de faire la visite.

Les stars du Panthéon perturbées dans leur sommeil éternel

Bien sûr, ce sont les tombes de Simone Veil, Jean Moulin, Zola, Victor Hugo, Voltaire et Rousseau qui ont le plus de succès. Cette jeune femme craignait que ce soit un peu bizarre de "se vadrouiller à travers les morts en pleine nuit, mais ça va" dit-elle. Malgré l'agitation ambiante, on ne peut qu'être saisi par un grand frisson. Devant moi, Marie est très choquée : elle a aperçu des amoureux qui s'embrassaient devant le caveau de Simone Veil.  Pas sûr que celle qui repose aux côtés de son mari ait crié au scandale... 

Certains de mes voisins prennent des photos, d'autres se recueillent... Une fois le questionnaire "à peu près" rempli, j'ai le droit de remonter dans la nef. S'en suit une visite de l'expo sur Clémenceau avec la voix d'Hippolyte Girardot qui lit des discours et des lettres plus intimes du "père de la Victoire".

Au milieu de la nef, je braque ma lampe torche sur le pendule de Foucault. Dans l'obscurité, l'oscillation de la boule dorée est hypnotique et rassurante... pendant que nous étions avec les grands esprits de la République dans la crypte, la terre a continué de tourner. Après une tisane ou un thé chaud, offerts à la sortie, on peut aller dormir tranquille.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.