Les meilleurs moments de la semaine de Boomerang avec cette semaine devant le micro d'Augustin Trapenard : l'acteur réalisateur Sean Penn, l'écrivain Mohamed Mbougar Sarr, le chef Jean Imbert, le chanteur Malik Djoudi et la comédienne Amira Casar

Une vie meilleure
Une vie meilleure © Getty

Retrouvez le mix du best-of de la semaine, réalisé par Géro Imbert :

12 min

Best of du 1er octobre

Par France Inter

Sean Penn, prends-en de la graine !

Il est pour la première fois devant et derrière la caméra et comme si celà ne suffisait pas il dirige ses enfants. C'est aussi une histoire de famille que Sean Penn adapte à l'écran : dans l'Amérique profonde, les retrouvailles d'une jeune femme et son père, un looser magnifique, escroc notoire, incarnation d’un rêve américain qui déraille. 

Si j’ai une force en tant qu’acteur et réalisateur, c’est que j’ai plus d’égo que les autres, mais moins sur un plateau.

De sa voix éraillée et profonde, Sean Penn se confie à Augustin Trapenard, notamment sur son rapport à l'image : "Depuis mon enfance, je suis mal à l’aise avec l’idée d’être photographié. Il peut y avoir de la gêne, de la timidité. C’est peut-être aussi lié à l’égo, mais pour certains d’entre nous, le cinéma nous autorise à le faire."

L'art de Mohamed Mbougar Sarr

Il est sur la liste. Celle du Goncourt, mais aussi celle du Médicis, et du Femina et du Renaudot. Son nouveau livre "La plus secrète mémoire des hommes" est à la fois l’évènement et la surprise de cette rentrée d’automne. Il y raconte une quête, celle d’un écrivain qui se lance sur les traces d’un auteur disparu.

La littérature n’est pas à côté de la vie, mais à l’intérieur. Elle est sa veine la plus centrale.

Jean Imbert à la bonne franquette

Ces dernières années Mamie était devenu l'icône gastronomique des réseaux sociaux. "Mamie", c'était un lieu, mais c'était surtout la grand-mère de Jean Imbert. Celle qui, dit-il, lui avait donné le goût de la cuisine. Mamie n'est plus là, reste sa cuisine que son petit fils continue a sublimer, désormais dans les cuisine du "Relais Plaza", la brasserie du Plaza Athénée.

Je reste instinctif, je n'ai pas de plan de carrière. Il m'est arrivé plein de choses qui normalement n'arrivent pas à un cuisinier

Malik Djoudi, c'est dit !

Voix androgyne et arrangements sophistiqués. Il es devenu en quelques années l'un des artistes les plus intrigants de la pop hexagonale. On retrouve dans son nouevl album "Troie" ce groove feutré qui est sa signature.

Je me sens toujours débutant. Je n’ai aucun problème avec le fait de tout reprendre à zéro. La musique m’apporte de l’insouciance

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Amira Casar dare-dare !

Elle sera à l’affiche de Cigare au miel, de Kamir Aïnouz. Elle y joue une mère bourgeoise et kabyle, pur produit du patriarcat et qui voit vaciller ses certitudes. Toute en émotion, Amira Casar se confie à Augustin Trapenard.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Thèmes associés