Ce mercredi soir France Inter diffuse en exclusivité, de 20h à 22h, le concert de "The Raconteurs" enregistré à l'Olympia le 26 mai dernier. Rencontre avec Jack White (ancien White Stripes) et Brandon Benson qui sortent un nouvel album à la fin du mois.

"Steady as she goes" a été la première chanson que les membres des "Raconteurs" ont faite ensemble.
"Steady as she goes" a été la première chanson que les membres des "Raconteurs" ont faite ensemble. © AFP / Alberto E. Rodriguez

France Inter : Qui a eu l'idée de faire un 3ème album des Raconteurs ? 

Brendan Benson : "Personne n'a jamais dit "Hey ! remettons nous ensemble et faisons un disque !". Jack m'a fait écouter une chanson "Shine a light" qu'il avait enregistrée lors de son disque en solo. C'est là que j'ai commencé à mettre des chansons de côté et Patrick, le batteur, est venu nous voir à Nashville de Los Angeles. On commencé à faire un jam. C'était super cool. Jack nous a rejoint à la fin de sa tournée."

Mais ça aurait pu être la fin de The Raconteurs ?

Jack White : "Oui, il n'y a jamais eu de grosse engueulade ou de séparation officielle. J'ai ouvert Third Man Records et j'ai eu beaucoup de choses à gérer. Je ne sais même pas si j'aurais pu continuer les White Stripes dans la même situation. Mais il y a eu un bon timing... J'ai déménagé à Nashville et puis ça été le tour des Raconteurs de me rejoindre. Toute cette famille de Detroit s'est retrouvée dans la même ville. Third Man est devenu un quartier général pour cette grande famille."

Qu'est ce qui rend ce groupe si particulier par rapport à Dead Weather ou les White Stripes ? 

Jack White : "Avec les Raconteurs, on se partage la composition et on a donc un rapport à la Lennon-McCartney. Avec les White Stripes, j'écris tout comme pour mes disques solos donc c'est cool de pouvoir partager le songwriting... Je l'aurais fait quoi qu'il advienne... Même sans groupe on aurait fait un truc acoustique avec Brendan. Steady as she goes a été la première chanson qu'on ait faite ensemble. A partir de là, on s'est demandé pourquoi on ne prendrait pas la section rythmique des Greenhornes car ce sont les meilleurs du coin. Et ils ont dit ok. J'étais heureux. Si on m'avait demandé de choisir des musiciens pour monter un groupe idéal, j'aurais choisi ceux-là ! On a eu de la chance !"

Vous vous êtes rencontré comment ? 

Brendan Benson : "En 1999, c'est un ami commun, Dave qui nous a présenté. Il m'a dit de venir voir sur scène les White Stripes. Au début je croyais que c'était une fille qui chantait et je trouvais ça cool qu'une fille ait un style aussi "badass". Et puis j'ai vu que c'était Jack et Meg et ils m'ont retourné cette nuit-là. Nous sommes devenus amis extrêmement vite. On jouait nos chansons respectives , je faisais des reprises de ses titres. C'était drôle et excitant."

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.