De nouveau à Avignon, cette phrase sur la façade du cinéma "Utopia République", lue et relue, avec le sentiment qu'elle définit avec justesse ce que nous essayons (modestement, promis!) de faire à "Esprit critique" (avec Juliette Goux, assistante et Valérie Ayesteray, réalisatrice, et avec tous les journalistes présents) :"Je ne peux pas infliger la joie d'aimer l'art à tout le monde. Je peux seulement essayer de l'offrir, la mettre à disposition pour que, à ceux qui la demanderont, elle soit donnée".Et la suite, pour le plaisir : "Si je peux me dire, en mourant, qu'il y a cinq cent mille jeunes de plus qui ont vu s'ouvrir, grâce à mon action, une fenêtre par où ils s'échapperont à la dureté de la technique, à l'agressivité de la publicité, au besoin de faire toujours plus d'argent pour leurs loisirs dont la plupart sont vulgaires ou violents, si je peux me dire cela, je mourrai content, je vous assure".Et qui a dit ça, hum? Qui?

Pancho
Pancho © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.