Une expo au Musée Jean Moulin à Paris, une fiction sur France Inter, pour évoquer un Jean Gabin en temps de guerre qui, entre le cinéma et la vraie vie, avait choisi le réel.

Jean Gabin sur le tournage de La Grande Illusion de Jean Renoir en 1937
Jean Gabin sur le tournage de La Grande Illusion de Jean Renoir en 1937 © Getty / Sunset Boulevard

À 25 ans, Jean Gabin est déjà célèbre quand la déclaration de guerre de juillet 1939 stoppe net le tournage de Remorques de Jean Grémillon, où l’acteur incarne un capitaine de remorqueur. Le tournage se terminera durant le printemps et l'été 1941, quand le réalisateur sera démobilisé.

Entretemps, Jean Gabin est déjà outre-Atlantique, soutenant l’effort de guerre. C’est là qu’il rencontre Marlene Dietrich. Ils vivront sept années d’un grand amour sur fond de guerre, tous deux liés par le combat contre le nazisme.

Puis en 1943, n'y tenant plus, Jean Gabin s'engage dans les Forces françaises combattantes et rejoint la division Leclerc qu'il ne quittera plus.

L’exposition "Jean Gabin dans la guerre 1939-1945"

L’exposition Jean Gabin dans la guerre 1939-1945, réalisée par la Société des Amis du Musée Jean Gabin à Mériel, en partenariat avec le Conseil départemental du Val d’Oise, en ce moment au Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin, à Paris.

Jean Gabin et l'équipage du Souffleur II
Jean Gabin et l'équipage du Souffleur II / Musée Jean Gabin (Val d'Oise)

Avec de nombreuses photographies d'époque, mais aussi des objets personnels de cette période militaire que Jean Gabin a traversée, l'exposition se décline sous forme de panneaux descriptifs et chronologiques d'une histoire méconnue, celle d'un Jean Gabin solidaire et engagé.

Notez également qu'auront lieu plusieurs tables rondes, les Jeudis de l'Histoire, les 12 et 19 octobre 2017, ainsi qu'une projection Un amour impossible : Marlène Dietrich et Jean Gabin, présentée par le réalisateur Daniel Guthmann le jeudi 16 novembre à 14h30.

Chargé de mission Images et Cinéma au sein du département du Val d'Oise, Patrick Glâtre est le commissaire de cette exposition qui vous est proposée jusqu’au 18 février 2018 et dont voici une courte présentation :

Patrick Glâtre, spécialiste de Jean Gabin

Diplômé de l'École pratique des hautes études, Patrick Glâtre a consacré deux ouvrages à l'homme et l'acteur :

Consultant pour France 2, pour l'émission Un jour, un destin, « Jean Gabin », il a réalisé le documentaire, Jean Gabin, une enfance à Mériel, mêlant des extraits du site de l'INA ainsi que des archives familiales, documentaire diffusé au musée Gabin de Mériel (Val d'Oise).

Patrick Glâtre a également participé à l'écriture du documentaire Jean Gabin, une âme française (René-Jean Bouyer, 2015), produit par Fabienne Servan-Schreiber pour Cinétévé et diffusé en mai 2016 sur France 5. (dont voici un extrait sur le site de l'INA, ci-dessous)

Une passion dans la guerre, sur France Inter

Dimanche 8 octobre, entre 21h et 22h, dans l'émission Autant en emporte l'Histoire, vous pourrez écouter Marlene Dietrich et Jean Gabin, une passion dans la guerre, une fiction écrite par Zoé Gabillet et Clara Saer et réalisée par Pascal Deux.

De plus, l'invité de Stéphanie Duncan n'est autre que Patrick Glâtre, qui évoquera le couple mythique Dietrich-Gabin dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale.

La voix sensuelle de Marlene Dietrich est incarnée par Andrea Schieffer et celle, gouailleuse et rocailleuse, de Jean Gabin, par Patrick Pineau.

Des voix que vous pouvez écouter en avant-première ici, dans ce court extrait de la fiction de dimanche soir :

Pour en savoir plus

L'émission La Marche de l'Histoire du jeudi 27 avril 2017, Gabin Président, par Jean Lebrun.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.