L'écologiste Jean-Marie Pelt est décédé le 23 décembre 2015 à Metz ; il avait 82 ans. Il était bien connu des auditeurs de France Inter, il avait animé plusieurs émissions de radio : "Les plantes médicinales" (1981), "Histoires des plantes" (1985 à 1987)… il était encore régulièrement chroniqueur dans "CO2 mon amour".

L'écologiste Jean-Marie Pelt est mort
L'écologiste Jean-Marie Pelt est mort © Maxppp / L'Est Républicain

Il paraît chaque jour plus évident que la croissance économique ne se poursuit qu’au prix d’une décroissance écologique, tout comme une tumeur cancéreuse ne s’alimente qu’au détriment de l’organisme qu’elle épuise : dans les deux cas, le bilan final est désastreux. 

— Jean-Marie Pelt, L’Homme re-naturé, 1977

L'environnement le préoccupait depuis longtemps. Il avait fondé en 1971, à Metz, l’Institut européen d’écologie, , une association de recherche et de promotion de l'écologie notamment en milieu urbain, qu’il présidait encore aujourd’hui. 

Il s’était opposé aux organismes génétiquement modifiés (OGM) et avait cofondé en 1999 avec Corinne Lepage et Gilles-Éric Séralini le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN). Il en était le secrétaire général.

Défenseur de l'agriculture biologique, il était très sollicité par les médias sur les problèmes de sécurité alimentaire ou encore sur l’impact des pesticides sur l'environnement et la santé.

Très attaché à sa région, il fut maire-adjoint de Metz.

Pour aller plus loin

CO2 mon amour - Jean Marie Pelt dans son jardin lorrain

CO2 mon amour - Sur la piste du loup

CO2 mon amour - Avec Pierre Rabhi

Radioscopie de Jean-Marie Pelt chez Jacques Chancel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.