Affiche de l'exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais
Affiche de l'exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais © RMN

Presque 40 ans après son premier défilé au Palais de la Découverte, l’enfant terrible de la mode s’installe de l’autre côté de l’avenue au Grand Palais avec une grande exposition rétrospective de son œuvre.

►►► ECOUTER JEAN-PAUL GAULTIER DANS BOOMERANG, l'ÉMISSION D'AUGUSTIN TRAPENARD

Après Montréal, Dallas, Barcelone, ou Rotterdam, l’exposition consacrée au couturier français arrive, (enfin !) à Paris. Dixième étape de son périple, elle présente ses créations depuis les années 1970 à nos jours. Et en livre une version, peut-être plus élégante et intime qu’ailleurs. On retrouve les collections, les mannequins animés, le défilé, la partie consacrée au cinéma, mais aussi, des photos de son enfance, de ses muses (Farida Khelfa, Anna Pawloski…) et davantage de photos.

Autre nouveauté, c’est par la voix de Catherine Deneuve que les modèles d’un faux défilé sont présentés. Une technologie novatrice anime les visages des poupées présentoirs. La scénographie au sein du bâtiment classique du Grand Palais souligne l’aspect innovant et icônoclaste du travail du couturier.

Les corsets des collections, Belles des champs, Mexico... dans l'exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais à Paris
Les corsets des collections, Belles des champs, Mexico... dans l'exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais à Paris © AD/France Inter / Jean-Paul Gaultier

Lors de sa conférence de Presse, Jean-Paul Gaultier a évoqué son enfance. À l’école, enfant où il se sentait différent, c’est le succès de ses croquis lui a donné confiance, et permis de s’assumer comme créateur et comme homosexuel. Vivant dans une famille de la banlieue sud de Paris, il a eu la vocation en habillant son nounours Nana et avec le film Falbala . De Nana à Conchita Wurst l’exposition mesure le chemin parcouru.

Jean-Paul Gaultier vit son rêve, sa passion à travers son métier

Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l'exposition :

L'exposition comme si vous y étiez

Aller plus loin

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.