Jeanne Moreau et Cannes, une belle histoire débutée à l'aube des années 60 et achevée il y a trois ans avec la projection d'Ascenseur pour l’échafaud dans le cadre de Cannes Classic

Jeanne Moreau à Cannes en 2008
Jeanne Moreau à Cannes en 2008 © Radio France

Parcours étonnant de Jeanne Moreau à Cannes: 2 fois présidente à 20 ans d'écart. 7 fois en compétition, dont une fois comme réalisatrice. 1 Prix d'interprétation.

Et l'admiration sans borne de Gilles Jacob

Jeanne Moreau, disparue le 31 juillet dernier, a laissé des traces dans nos mémoires de spectateurs en tournant plus de 130 films, en chantant et en jouant au théâtre.

Pour évoquer la mémoire de la comédienne dans un Grand Atelier Fantôme, Vincent Josse avait convié Josée Dayan, Claude-Eric Poiroux, Peter Brook et Serge Rezvani

1h 34 min

Le Grand Atelier Fantôme de Jeanne Moreau

Par France Inter

Jeanne et Cannes 

1958. L'année du bouleversement. Jeanne a rencontré Louis Malle qui cette année là lui offre deux  films qui vont modifier l'image de la comédienne Moreau : Ascenseur pour l'échaffaud et Les amants.  Louis Malle révèle la modernité de son jeu, dans deux rôles beaucoup plus dramatiques que ce qu'elle a  fait jusque là. 

Deux ans plus tard, c'est pour le film de Peter Brook, Moderato Cantabile qu'elle obtient le prix  d'interprétation féminine. La compétition était si relevée en cette année 1960 qu'un autre prix  d'interprétation est attribué à Mélina Mercouri pour Jamais le dimanche. En 1966, elle est à l'affiche de deux films en compétition : Mademoiselle de Tony Richardson et Falstaff d'Orson Welles. 

Les années suivantes, elle aura l'occasion de défendre à nouveau plusieurs films en sélection  officielle : Chère Louise de Philippe de Broca (1972), Mr Klein de Joseph Losey (1976), Le pas suspendu de la cigogne de Théo Angelopoulos (1991) et Anna Karamazoff de Roustam Khamdamov (1991)...

Madame la présidente 

Depuis la création du Festival en 1946, vos deux mains suffiront à compter les femmes qui ont présidé le Festival : neuf actrices et une réalisatrice. Cate Blanchett est la 11è. Elles succède à  

  • Olivia de Havilland (1965) 
  • Sophia Loren (1966) 
  • Michèle Morgan (1971)
  • Ingrid Bergman (1973) 
  • Jeanne Moreau (1975) 
  • Françoise Sagan (1979) 
  • Catherine Deneuve (co-présidente, 1994) 
  • Jeanne Moreau (1995) 
  • Isabelle Adjani (1997) 
  • Isabelle Huppert (2009) 
  • Jane Campion (2014)

Jeanne Moreau est donc la seule à avoir été deux fois présidente. 

Le palmarès de la 43e édition est à son image, audacieux et ouvert sur le monde. 

Le 23 mai 1975, lors de l’annonce du palmarès, la présidente du jury déroute les journalistes, dont la plupart n’ont pas daigné voir le film qui décroche la Palme d’or, Chronique des années de braise de Mohammed Lakhdar Hamina. 

En 1995, le jury qu'elle préside récompense Underground d'Emir Kusturica (Palme d'or), Le regard d'Ulysse de Théo Angelopoulos (Grand prix), La haine de Mathieu Kassovitz (Mise en scène) ainsi que Helen Mirren et Jonathan Price pour les prix d'interprétation.

Allez + loin 

La webradio du cinéma : un programme 100% cinéma à écouter quand vous voulez !

Podcast

Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes", via le lien RSS ou sur Itunes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.