Cliquez sur l'image pour vivre l'expérience
Cliquez sur l'image pour vivre l'expérience © France Télévisions - Premières Lignes / Fano Loco

Le Liège Web Fest, premier festival belge consacré aux web-séries et au transmédia, a décerné son prix 2014 de la meilleure œuvre transmédia internationale à "Jeu d'influences", qui vous propose de piloter la communication de crise d'une entreprise en pleine tourmente. Et, toujours, de vivre une expérience immersive unique.

Vous êtes Louis Esmond, un jeune patron d’une boîte de BTP prospère. Vous découvrez que Mickael, votre bras droit, s’est suicidé. Comment allez-vous réagir ? Allez-vous laisser les journalistes et la police faire leur travail ? Ou effacer des indices pour éloigner les soupçons ? Votre version des faits est-elle crédible ?

Votre spin-doctor s’appelle Patrick Luaud. Son conseil : « C’est à vous de décider. Moi, je ne fais que vous proposer des choix. » Il vous rappelle un principe de base en communication de crise : le premier qui parle installe sa vérité. Allez-vous donc parler en premier ? Quitte à prendre des libertés avec les faits et la vérité ? Il ne tient qu’à vous de sortir de cette crise la tête haute ou de plonger tête baissée dans un préjudiciable imbroglio. Comme d’autres, sans doute, vous choisirez de diriger la pression médiatique sur vos plus proches collaborateurs. Ou pas. Les choix proposés par Patrick Luaud sont ouverts : « Il faut que vous pensiez à la pérennité de votre entreprise. »

Qu'allez-vous faire maintenant : cliquer et jouer ?

Jeu d’influences , développé par Premières lignes avec France Télévisions Nouvelles Ecritures, glisse l’internaute dans la peau du décideur.

Intelligence médiatique

Appuyée sur l’expertise de Luc Hermann, auteur du film documentaire éponyme (lire ci-dessous), l’expérience web se veut immersive et pédagogique . Et pour y parvenir, Julien Goetz, auteur et réalisateur du jeu, vous balade entre dessins d’illustration, vidéos et sons – une atmosphère visuelle feutrée, un univers sonore angoissant –, sans jamais se substituer au joueur. Car le joueur doit faire ses propres choix (et éventuellement les partager sur les réseaux sociaux, au risque d’écorner son image), en gardant un œil sur les indicateurs de « bruit médiatique », de stress ou de… confiance. Non pas la confiance que vous devez à vos collaborateurs ou à vos proches, mais celle que votre spin-doctor vous accorde. La seule qui, dans cette inextricable situation, ait encore une quelconque valeur.

Jusqu'où suivrez vous votre spin doctor ?
Jusqu'où suivrez vous votre spin doctor ? © Radio France

Salutaire,Jeu d’influences décrit en filigrane des mécaniques complexes de l’intelligence médiatique, où communicants et journalistes, décideurs et salariés, ont chacun une partition à jouer. En connaître l’auteur, le compositeur, est finalement secondaire. Seule l’interprétation touchera le public et ici, vous pouvez prendre la baguette et tenter d’orchestrer un grand jeu de manipulation.

Jeu d’influcences – Un documentaire en deux parties – Diffusé sur France 5 le 6 mai.

Luc Hermann et Gilles Bovon ont choisi de suivre des stratèges de l’influence et de la communication, sur des dossiers précis, pour concevoir deux films quasi-pédagogiques. Ils décortiquent les stratégies de communication de l’affaire Kerviel, des supporters du travail du dimanche ou de l’entreprise qui commercialise les détecteurs de radars Coyote.

Ils s’appellent Stéphane Fouks,Hugue Le Bret (ex-communicant de la Société générale), Christophe Reille , conseiller de Jérôme Kerviel, Anne Hommel , conseillère de DSK entre autres, et ils racontent en détail, les mots, les images, les postures choisis à tel ou tel moment pour chaque affaire.

Ils sourient avec ironie en confiant quelques astuces, quelques scénarios imaginés par leur soin. Les journalistes n’en sortent pas forcément grandis, passent pour des professionnels, certes, mais souvent eux-mêmes manipulés, comme Guignol derrière son décor pour marionnettes.Ne manque à ce découpage mécanique de chaque affaire qu’un regard distancié, peut-être plus philosophe.

C’est assurément dans l’expérience interactive mise en ligne cette semaine, complémentaire aux deux documentaires, que chacun pourra mieux s’interroger sur ce qui au fond trace les limites de la manipulation et de l’influence. Jusqu’où suivriez-vous votre spin-doctor, si vous étiez patron d’entreprise ou responsable politique ? Quand l’éthique personnelle peut-elle reprendre les manettes alors que d’autres que soi sont en jeu ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.