Avec la sortie ce mardi d'une réédition du huitième opus de cette série culte du jeu vidéo, les 15 épisodes "canoniques" sont désormais jouables sur la génération actuelle de consoles et/ou de smartphones. Pour les novices, découvrir la saga est tentant, mais par quel épisode commencer ? On vous aide à choisir.

Présentation du remake de Final Fantasy VII, l'un des épisodes préférés des fans, lors de l'E3 2019
Présentation du remake de Final Fantasy VII, l'un des épisodes préférés des fans, lors de l'E3 2019 © AFP / Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La bonne nouvelle, c'est que rien ne vous oblige à jouer aux différents épisodes dans l'ordre, ni à jouer à tous : chacun de ces jeux développe une histoire et un monde qui lui sont propres, avec des personnages uniques, et un scénario complet. Rien ne vous empêche donc de jouer à un seul épisode sans jamais avoir touché les autres. Tous sont très différents, à la fois dans l'histoire qu'ils racontent et dans la manière de jouer. Reste à savoir quel épisode vous correspondra le plus, en fonction de votre profil et de vos goûts.

🤔 QUIZ - Répondez à ces quelques questions pour savoir quel épisode vous correspond le mieux :

🎙️ À ÉCOUTER - L'émission "Blockbusters" consacrée à Final Fantasy

Et si le résultat du quiz ne vous plaît pas, ou que vous souhaitez en savoir plus sur la saga, voici notre description de chaque épisode en fonction de ce que vous recherchez dans un jeu vidéo :

Vous êtes historien, nostalgique, puriste, ou un peu maso : Final Fantasy I, II et III

Les premiers épisodes n'ont pas toujours bien vieilli, notamment du côté du scénario et de la mise en scène : faute de moyens techniques suffisants à l'époque (ils sont sortis en 1987, 1988 et 1990), l'ambition est restée limitée. Toutefois, il est indéniable qu'ils sont des moments-clés dans l'histoire du jeu vidéo, leurs mécaniques de jeu ayant eu une influence énorme sur tout un genre, le jeu de rôles japonais.

On vous recommande tout de même, pour éviter un bond dans le temps trop brutal, de commencer par le troisième épisode, joliment réédité en 3D (sur PC, Android et iPhone notamment), avec quelques précieuses améliorations rendant la jouabilité moins abrupte.

Vous aimez Shakespeare : Final Fantasy IV

Avec le quatrième opus de la série, on attaque les choses sérieuses. Premier épisode à sortir sur Super Nintendo, Final Fantasy IV se permet bien plus d'ambition dans son récit, encore reconnue aujourd'hui comme un classique. Il prend le parti de vous faire incarner un anti-héros au service d'un sinistre empire, qui va vivre une rédemption progressive et douloureuse au fil des épreuves et des rencontres. Le jeu n'hésite d'ailleurs pas à oser nous faire vivre des séquences tragiques.

Plus profond, plus dense, plus sombre que les précédents, il peut toutefois être un peu difficile à aborder pour un novice en jeu de rôles. Notez que la version remastérisée sortie il y a quelques années sur PC, Android et iPhone est une réussite.

Vous êtes un stratège dans l'âme : Final Fantasy V

Très similaire à l'épisode précédent, Final Fantasy V avait surtout de quoi combler ceux qui aiment écrire leur histoire et leurs personnages eux-mêmes. Reprenant une idée du troisième épisode, il permettait en effet de faire de chacun des héros du jeu un redoutable guerrier, un puissant magicien, un dresseur de bêtes, etc. Cela n'empêche pas le jeu de développer des personnages intéressants (quoique moins mémorables que ceux d'autres épisodes), perdus dans un scénario un peu trop cliché autour de la quête de cristaux pour sauver le monde.

Final Fantasy V est notamment jouable sur PC, iPhone et Android (malheureusement dans une version qui, visuellement, manque de charme).

Vous cherchez le meilleur scénario de la série : Final Fantasy VI

Pour beaucoup de fans (dont votre serviteur), on n'a pas fait mieux que le sixième épisode en termes de scénario pur : l'histoire du jeu est merveilleusement fouillée, une vaste épopée qui se paye même le luxe de totalement changer de ton à mi-parcours, dans l'un des retournement de situations les plus osés de l'histoire du jeu vidéo. Récit choral par excellence, Final Fantasy VI fait la part belle à des personnages forts, en donnant à chacun un passé et un destin bien à lui. C'est l'un des rares jeux à ne pas avoir de personnage principal à proprement parler, tous bénéficient d'une écriture approfondie et c'est à chaque joueur de trouver celui qu'il appréciera le plus.

Ajoutez à cela une bande son fantastique (dont une scène d'opéra, excusez du peu) et l'un des meilleurs méchants de l'histoire du jeu vidéo, et vous obtenez l'un des Final Fantasy les plus intemporels, disponible sur PC, Android, iPhone et PlayStation 3 (la version la plus fidèle à l'original).

Votre héroïne, c'est Greta Thunberg : Final Fantasy VII

Avec l'arrivée de la première PlayStation à la fin des années 90, la série Final Fantasy a basculé dans la 3D, avec un épisode qui a marqué toute une génération de joueurs : Final Fantasy VII. Une fable écolo qui vous plonge au sein d'un groupe d'activistes tentant d'empêcher une multinationale maléfique d'exploiter jusqu'à la mort de la planète une énergie mystérieuse, le pétr... pardon, la Mako. Dense, prenant, encore aujourd'hui Final Fantasy VII reste une référence, même si les années ne sont pas tendres avec ses graphismes un peu datés et ses dialogues particulièrement mal traduits (des fans ont même créé une mise à jour pour réécrire l'ensemble des textes du jeu).

Nostalgie mise à part, on aurait tendance à vous recommander d'attendre le remake, prévu en 2020, pour le découvrir dans des conditions idéales, mais sachez que le jeu est déjà exceptionnel dans ses versions dépoussiérées sur PC, PlayStation 4, Switch et Xbox One.

Vous êtes fan de comédies romantiques : Final Fantasy VIII

Quand on vous dit qu'il y en a pour tous les goûts dans la saga Final Fantasy : le scénario du huitième épisode est presque entièrement construit sur la romance entre le personnage principal, élève dans un lycée formant des mercenaires, et une mystérieuse jeune fille. La séquence la plus célèbre de Final Fantasy VIII n'est ni une séquence de combat, ni un boss gigantesque (dont il regorge néanmoins), mais une scène de danse au clair de lune, où les deux protagonistes trébuchent maladroitement avant de tourbillonner en parfaite harmonie. Dirty Dancing peut aller se rhabiller.

Le jeu est à nouveau disponible ce mardi, dans une version retouchée très réussie (qui adoucit notamment les traits des personnages et rend le jeu plus accessible, même aux novices) sur PC, PlayStation 4, Switch et Xbox One.

Vous ne vous êtes jamais remis des contes de Grimm : Final Fantasy IX

Injustement oublié du grand public pendant des années, le neuvième épisode de la série ne manque pourtant pas de charme. Ses personnages semblent tout droit sortis d'un conte de fées (un voleur à queue de singe, une honorable guerrière ressemblant à une souris, un cuistot à la langue géante, un chevalier maladroit empêtré dans une armure argentée...) et l'histoire est pleine de leçons de vie, parfois douloureuses. Car ne vous y trompez pas, sous ses dehors colorés, Final Fantasy IX déroule un scénario assez sombre, à l'image des contes occidentaux dont il s'inspire.

Encore aujourd'hui, son univers médiéval teinté de steampunk (ce genre de la science-fiction qui fait la part belle aux machines à vapeur à la Jules Verne) a un charme indéniable. Vous pouvez y jouer sur PC, iPhone, Android, PlayStation 4, Xbox One, et Switch.

Vous, à la base, vous vouliez jouer à FIFA : Final Fantasy X

Impressionnant à sa sortie, un peu moins aujourd'hui, Final Fantasy X a beaucoup divisé les fans : culte et marquant pour les uns, linéaire et ennuyeux pour les autres. L'une de ses grandes originalités, si le côté jeux de rôles vous lasse, c'est le blitzball : une sorte de sport local entre handball et plongée sous-marine, imbriqué dans le scénario du jeu (le héros est un peu le Neymar du genre) et auquel vous pouvez jouer entre deux affrontements.

C'est aussi l'un des épisodes les plus colorés, avec une ambiance "Final Fantasy à la plage" assez relaxante, si les vacances d'été vous manquent. Final Fantasy X a bénéficié d'une belle réédition en 2016, sur PC, PlayStation 4, Switch et Xbox One.

Vous détestez jouer tout seul : Final Fantasy XI et XIV

Par deux fois, la série Final Fantasy s'est essayée au MMORPG (jeu de rôles en ligne massivement multijoueur), avec les épisodes XI et XIV. Le premier est encore joué aujourd'hui, plutôt par des fans ; le mieux pour s'y initier est donc plutôt de miser sur le second, très apprécié des joueurs. Final Fantasy XIV a surtout marqué par son attachement aux demandes des joueurs : plutôt raté à sa sortie initiale, il a subi depuis de très larges remaniements de son univers pour devenir l'un des jeux en ligne les plus prenants du moment, mis à jour très régulièrement.

Notez que dans les deux cas, il faudra vous acquitter d'un abonnement mensuel pour y jouer (en plus d'y investir déjà de longues heures de votre vie). Final Fantasy XIV est jouable sur PC, Mac et PlayStation 4.

Vous aimez les jeux de rôles en ligne, mais pas les gens : Final Fantasy XII

Histoire de ne rien gaspiller, le douzième épisode a largement repris le système de jeu de son prédécesseur : des combats dynamiques en temps réel, un monde divisé de manière très classique (le plus souvent, une ville comme base d'opérations, entourée de nombreux donjons peuplés de monstres), peut-être trop classique. Final Fantasy XII est à réserver à ceux qui aiment faire des allers-retours pour gagner de l'expérience, bref plutôt aux joueurs un peu plus aguerris.

On ne le recommandera donc pas aux novices, même si la visite de son univers inspiré des mille et une nuits ne manque pas d'intérêt (sur PC, PlayStation 4, Switch et Xbox One)

Vous avez peur de vous perdre : Final Fantasy XIII

Conformément aux superstitions, ce treizième épisode n'est pas vraiment un grand moment pour son développeur. S'il est visuellement magnifique, avec des environnements particulièrement travaillés et un univers de science fiction séduisant, il est aussi assez ennuyeux : le joueur a peu de marge de manœuvre et suit une sorte de long couloir narratif où se succèdent affrontements et cinématiques, avec un scénario à la limite du compréhensible.

Si vous ne connaissez pas du tout la série, il peut toutefois vous permettre d'en découvrir une version "light" et agréable à l'œil. Final Fantasy XIII est jouable sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360.

Vous avez adoré le camping sauvage cet été : Final Fantasy XV

Si vous voulez le plus impressionnant de la série, c'est le Final Fantasy pour vous. Logique : sorti en 2016 (2018 pour la version PC), c'est le plus abouti techniquement. L'épisode est présenté comme "un Final Fantasy pour les fans comme pour les nouveaux venus" et ce n'est pas pour rien : il a été conçu pour permettre à ceux qui n'auraient jamais joué à un épisode de s'y plonger sans trop de difficulté. Toutefois, il n'est finalement pas si représentatif de la série, tant il constitue un virage dans la saga, avec un monde ouvert à la "Assassin's Creed". On y suit quatre amis (uniquement mâles) en plein road-movie à bord d'une luxueuse voiture, entre rencontres de monstres titanesques et barbecue près du camping-car, sur fond de guerre civile et de deuil à effectuer.

Si vous avez un ordinateur de compétition, la version PC est visuellement bluffante et vous permettra d'impressionner vos amis, sinon les versions PlayStation 4 et Xbox One feront tout aussi bien l'affaire. Et sa séquence d'introduction, surprenante, est l'une des plus belles utilisations du classique des années 60 "Stand by Me".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.