Après avoir fustigé les cheveux longs et idées courtes d'Antoine, et être totalement passé à côté de mai 68 et d'un rassemblement tel que le festival de Woodstock en 1969, Johnny se découvre une âme de hippie.

Johnny Hallyday sur scène
Johnny Hallyday sur scène © Getty

"A chaque fois, il y croit à fond, raconte son ami et photographe Jean-Marie Périer. Je l'ai vu changer du tout au tout. Je me souviens d'un jour où il avait disparu dans les années 60. Il était parti en rocker. 10 jour après il est revenu en hippie. Ça peut paraître ridicule. Mais il n'a pas ce snobisme parisien qui consiste à vouloir faire les choses un peu, mais sans en avoir trop l'air. Lui, il fait le truc à mort."

En cette fin des années 60, Johnny Hallyday rencontre Philippe Labro. Une amitié hors normes, qui va durer 40 ans, nait entre le parolier et sa “page blanche” préférée (comme il le racontait dans GQ le jour de la mort de l'idole)

Johnny était pour moi une formidable page blanche sur laquelle on désirait écrire autre chose que “Da Dou Ron Ron”

Philippe Labro a écrit une quarantaine de titres pour Johnny Hallyday. Beaucoup parlent d'Amérique, leur passion commune. C'est le cas de Jésus Christ. Peu de temps auparavant, sur un campus californien, Labro avait découvert les "Peace and Love People". C'est dans l'avion qui le ramène à Paris qu'il écrit ce texte dans lequel il imagine ce Jésus contemporain et hippie, qui "aime les filles aux seins nus et fume de l’herbe".

La chanson va faire scandale.... et devenir un tube. Seule Europe N°1 la diffuse. RTL a refusé, tout comme Radio Inter, inspirant au passage une violente diatribe à Michel Droit. Pour mémoire, en 1965, 1968 et 1969, Michel Droit fut le seul journaliste à s'entretenir avec le général De Gaulle sur les écrans de la télévision ; ses interventions étaient diffusées en direct du palais de l'Élysée :

"Je ne sais pas si vous avez entendu le dernier disque ou plutôt la dernière chanson enregistrée par Johnny Hallyday, sur des paroles de mon confrère Philippe Labro et qui s'intitule tout simplement Jésus Christ. Mais, si vous ne l'avez pas entendu et qu'un jour.... notez que fort heureusement on ne la diffuse pas sur les ondes de l'ORTF. Mais si un jour, ici ou là, elle passe à portée de votre oreille, je vous conseille, tout de même de tendre cette oreille, ne serait-ce que pour constater jusqu'où on peut aller dans l'inconscience et il faut bien le dire aussi, un peu dans l'indécence, lorsque l'on s'est donné pour règle de monter dans le train de toutes les prétendues audaces, de se faire le serviteur de toutes les mythologies dites nouvelles y compris les plus dérisoires. 

Cette chanson, donc s’intitule Jésus Christ, et elle raconte à sa manière, la réincarnation sur notre terre en 1970 de Jésus Christ sous les apparences, tenez-vous bien, tout simplement d'un hippie de San Francisco."

4 min

Michel Droit se paie Johnny Hallyday sur Radio Inter

Par France Inter

Evidemment j'imagine que Johnny Hallyday serait très étonné si on lui disait qu'il se fait, en l’occurrence, l'interprète de parole blasphématoire après qu'on lui ait peut-être expliqué ce que c'est qu'un blasphème.

Johnny et Philippe Labro ne seront pas excommuniés. Mais le scandale est bien là. 

Outre qu'il soit interdit sur les ondes, plusieurs magasins retirent le disque de leurs rayons. Des débats sont organisés entre de hauts dignitaires de l'église catholique et Philippe Labro. 

En tournée aux Antilles et au Canada à la fin de l'année 70, c'est une affiche qui présente Johnny torse nu crucifié sur une guitare qui crée l'émotion. 

Après cette tournée, Johnny n'a plus jamais chanté cette chanson sur scène. Mais ce Jésus hippie a pourtant refait une petite apparition dans l'un de ses textes, Veau d'or, vaudou, en 1982

[...] Le jeune hippie de Bethléem qui se battait avec des fleurs, vous l'avez démoli vous-mêmes...

Quant à Michel Droit, il s'en prendra quelques années plus tard à Serge Gainsbourg auquel il reprochera sa reprise de La Marseillaise : "l’odieuse chienlit […], une profanation pure et simple de ce que nous avons de plus sacré."

►►► TÉLÉCHARGER | La série consacrée à Johnny : Appelez moi Johnny (via iTunes ou flux RSS)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.