Joséphine Baker - mea
Joséphine Baker - mea © Radio France

Ce 26 novembre une cinquantaine d'objets et de costumes de Joséphine Baker sont vendus chez Ader-Nordmann 3 rue Favart à Paris. Le lot contient notamment des lettres d'amour, et des lettres qui témoignent de ses engagements contre le racisme ou pour la France libre.

Lettre de Joséphine Baker après l'épisode Stork club en 1951
Lettre de Joséphine Baker après l'épisode Stork club en 1951 © Ader.T.Bodin
**Femme passionnée et de combat,** c’est bien le reflet que ces lettres de Joséphine Baker nous renvoient. Joséphine amoureuse de son mentor, Pepito Abatino, ou bien en colère contre son dernier mari Jo Bouillon qui ne paye pas les factures de son château des Milandes en Dordogne ou encore Joséphine acharnée dans son combat contre le racisme. Lors d’une tournée aux Etats-Unis en 1951 elle ira jusqu’au procès après avoir été **humiliée au très select Stork club de New-York** , parce qu’elle est noire. Un épisode oublié que l'on redécouvre à travers cette correspondance. **Thierry Bodin expert de la vente.** > Cette affaire du Stork club a fait un scandale énorme, Joséphine a pris deux avocats noirs et deux avocats blancs. Il y avait derrière elle tout un mouvement d'opinion, y compris Mme Roosevelt. Dans l'une de ses lettres elle raconte qu'il se passe des choses violentes, qu'un policier blanc a tué deux prisonniers noirs parce qu'il préférait les voir morts plutôt que libres. Elle dit qu'il se passe des choses horribles contre les Noirs aux Etats-Unis et qu'il faut que cela se sache.
Lettre de Joséphine Baker après l'épisode Stork club en 1951
Lettre de Joséphine Baker après l'épisode Stork club en 1951 © Ader.T.Bodin
Cette lutte contre la discrimination se lit aussi dans les lettres où Joséphine embrasse sa tribu arc-en-ciel, douze enfants de toute religion et de toute couleurs qu'elle a adoptés. Les tournées à travers le monde, la difficile fin de vie, la main tendue de **Grace de Monaco** qui lui offre l'hospitalité. Ces lettres souvent inédites, dévoilent une syntaxe hasardeuse car Joséphine reinventait la langue française qu'elle aimait autant que Paris.
►►►**[REECOUTEZ La marche de l'Histoire > ](http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-lhistoire-josephine-baker)**
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.