Journées du Matrimone
Journées du Matrimone © www.matrimoine.fr

Pour rappeler que les femmes ont autant de place dans l'Histoire que les hommes, le comité HF pou l'égalité célèbre les journées du Matrimoine. De Berthe Morizot en passant par Sarah Bernardht ou Marie Curie, elles aussi, laissent un héritage.

C’est un moyen de prendre les choses au pied de la lettre, avec malice. Puisque cette année le ministère de la culture met à l’honneur le patrimoine que nous produisons pour l’avenir, le comité pour l’Egalité Homme/ Femme met en avant des femmes qui ont eu du succès en leur temps, dans tous les domaines, mais que les dictionnaires et les mémoires ont oublié. Par exemple, qui sait que quatre cent pièces de théâtre ont été écrites par une centaine de femmes sous l'Ancien Régime ?

Si leP atrimoine est l’héritage des pères, les féministes du comité souhaitent réactualiser cette notion. Patrimoine et Matrimoine ont droit de cité à parts égales au fronton de nos édifices, dans nos mémoires, et pour l’avenir. Voilà ce que clame aujourd’hui le comité HF d’Île de France. Dans les services territoriaux de l'Architecture et du Patrimione, 32 % des responsables sont des femmes, soit un petit tiers. Alors que dans les écoles d'architecture les étudiantes deviennent majoritaires. Dans trente ans, on fera la queue pour visiter leurs grands édifices. Pour l'instant le comité HF Ile de France est donc arrivé à faire accepter à des musées comme Orsay ou le Petit Palais de mettre en avant des femmes et leurs œuvres, il ouvre un site internet dédié à cet héritage au féminin.

Remettre les créatrices d’hier à l’honneur permettra aux femmes d’aujourd’hui de les identifier et de s’en inspirer. Une opération qui a tout de suite trouver un écho favorable dans la presse , et dont on attend de voir le succès auprès du grand public.

Pour installer l'idée du Matrimoine, le comité envisage des actions récurrentes. Des lundis du Matrimoine ou bien une incursion dans le Printemps des poètes pourraient avoir lieu pour faire vivre encore l’héritage de nos mères.

Etre une femme artiste au XIX siècle, par Bénédicte Gattère, historienne de l'art - quelques oeuvres dans les collections du Petit Palais

Pour entendre le commentaire appuyer d'abord sur le haut-parleur ci-dessous

Programme

Programme en ligne de ces premières Journées du Matrimoine :

  • Performance artistique à la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques
  • Parcours féministe dans les rues
  • Visites guidées dans des musées nationaux
  • Place du Palais Royal : un "Midi-Minuit du Patrimoine " (performance participative et collective de 12 heures sans interruption)

Samedi 19 septembre 2015

  • Artivisme : Midi Minuit du Matrimoine : de midi à minuit, la place du Palais-Royal à Paris sera occupée par des artistes qui mettront en lumière des créatrices du passé, de manière participative et collective en continu.
  • Parcours urbain dans le 13ème arrondissement de Paris : rendez-vous à 14 h, 47 boulevard de l'Hôpital (métro Saint-Marcel, devant la statue de Pinel). Parcours en extérieur, à pied, d’une durée approximative de 2 heures 15.

Dimanche 20 septembre 2015

  • Artivisme, Le Cri de Paris : rendez-vous à la SACD - Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, au 11 bis rue Ballu, Paris 9ème. Salon vert à 10h30, 11h30, 15h et 16h30. En 1924, la revue Le Cri de Paris lance une enquête intitulée Pourquoi y a-t-il si peu de femmes auteurs dramatiques ? , à la demande de la journaliste Odette Pannetier (seule femme membre du premier jury du prix Renaudot en 1926). Les réponses cinglantes et cocasses du Tout-Paris théâtral de l’époque feront l’objet d’une performance.
  • Parcours urbain dans le 13ème arrondissement de Paris : rendez-vous à 14h, 47 boulevard de l'Hôpital (métro Saint-Marcel, devant la statue de Pinel). Parcours en extérieur, à pied, d’une durée approximative de 2h15.

Le programme complet sera disponible sur le site www.matrimoine.fr à partir du 16 septembre.

ALLER PLUS LOIN |

ELISABETH VIGEE LE BRUN
ELISABETH VIGEE LE BRUN © Radio France / RMN Grand Palais
L'Exposition Vigée Le Brun à partir du 23 septembre 2015

Elisabeth Louise Vigée Le Brun est l’une des grandes portraitistes de son temps, à l’égal de Quentin de La Tour ou Jean-Baptiste Greuze. Issue de la petite bourgeoisie, elle va trouver sa place au milieu des grands du royaume, et notamment auprès du roi et de sa famille. Elle devient ainsi le peintre officiel de la reine Marie-Antoinette. -

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.