Le premier atelier de Gutemberg
Le premier atelier de Gutemberg © Jorge Royan

Exceptionnellement la Bibliothèque Nationale de France sort de sa réserve des livres rares l'une des deux Bibles de Gutenberg. Elle sera visible pour le grand public le dimanche 20 septembre.

Il est rare qu'une bibliothèque ou institution possède deux de ses exemplaires imprimés de la Bible sur la première presse de Gutenberg. C'est le cas de la BnF, mais d'autres institution comme la British Library de Londres, le Congrès américain ou l'Etat de Bavière en possèdent également un ou deux. Il existe une cinquantaine d'exemplaires de part le monde.

Cette bible est composée de quatre énormes volumes, précieusement conservés, pas encore numérisés sur Gallica.

Les exemplaires de la BnF, l'un sur Velin, l'autre sur papier, ont été imprimés en 1455. Ils ont été enluminés également à Mayence, et l'on a retrouvé à Götingen et Berlin les cahiers de modèles d'enluminures qui ont été utilisées pour ces deux livres.

Jean-Marc Châtelain, directeur de la réserve des livres rares à la BnF

C'est une impression avec des caractères mobiles, puisque telle est l'invention de Gütenberg. Cette typographie n'est que la reproduction de l'écriture manuelle des copistes de Mayence au XVe siècle. C est donc une écriture gothique, difficilement déchiffrable pour le commun des mortels aujourd'hui car elle contient beaucoup d'abréviations, il faut donc en connaître les codes. Le livre est novateur dans son procédé technique mais traditionnel quand au texte puisque c'est la Bible telle que traduite au VIIIe et IXe siècle à la cour de Charlemagne

Bible à 42 lignes.-  Mayence : Johann Gutenberg, Johannes Fust, automne 1455 ? BnF, Réserve des livres rares
Bible à 42 lignes.- Mayence : Johann Gutenberg, Johannes Fust, automne 1455 ? BnF, Réserve des livres rares © BnF

Johannes Gutenberg est né à Mayence, en Allemagne, vers 1400. Il a longtemps vécu à Strasbourg où il a mis au point son système d'impression avec des lettres mobiles pour créer la traduction latine de la Bible (Vulgate).

Ainsi en 1455, la Bible devient un bien "commercial" dont le contrôle échappe à l'Église. Luther de son côté fera également copier des Bibles mais depuis l'hébreu et en langues européennes de l'époque. La Bible reste le texte le plus traduit dans le monde.

►►►ALLER PLUS LOIN | Avec la BnF

►►►ALLER PLUS LOIN | Avec la Bibliothèque numérique mondiale, feuilletez la Bible de Gutenberg

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.