La direction des Bouffes du Nord a déprogrammé dimanche la dernière représentation d'un spectacle de Phia Ménard au profit d’un concert avec Kanye West. L'artiste dénonce le mépris de la direction des Bouffes du Nord qui explique qu’il était difficile techniquement d’enchaîner les deux représentations.

Phia Ménard
Phia Ménard

L'artiste transgenre Phia Ménard a accusé le théâtre parisien des Bouffes du Nord d'avoir déprogrammé son spectacle dimanche au profit du "Sunday service" du rappeur Kanye West. Le rappeur a organisé pour la première fois à Paris cet exercice dominical qu'il tient aux États-Unis, mélange de concert et de célébration religieuse gospel. Il a poussé dehors la performeuse et metteuse en scène Phia Ménard qui n'a pas pu donner la dernière représentation de son spectacle Contes immoraux / Partie 1 – Maison Mère. Un concert gospel de Kayne West à la place de la performance de la plasticienne qui est un pamphlet autour de la montée du populisme en Europe.

Phia Ménard - qui n'a pas sa langue dans sa poche - a parlé de mépris pour les artistes et pour le public dans un post sur Facebook avant de s'envoler ce lundi matin pour le Brésil. Elle estime que les Bouffes du Nord ont rompu unilatéralement leur contrat. Elle dénonce "la privatisation de ce théâtre au profit d’une messe religieuse et du fric de Kanye West, chanteur pro-Trump." La metteuse en scène a reçu le soutien sur les réseaux sociaux de beaucoup d'artistes, certains demandant même le boycott des Bouffes du Nord. "À voir que cette même direction est capable de se faire mousser en affichant via les réseaux sociaux, ce qu’ils considèrent comme un événement (privé et religieux) comme une gloire est un mépris pour nous, artistes et vous spectateurs et spectatrices. (…)."

Je suis artiste, une femme trans, directrice de compagnie, je refuse le déni et le mépris pour notre équipe qui a travaillé durement pour faire exister cette tragédie de carton. Je ne peux m’empêcher de penser et de m’associer aux puissants mots de Virginie Despentes dans sa tribune 'Désormais on se lève et on se barre'.

La direction du théâtre a réagi en début d'après-midi. Elle dit "comprendre" la réaction de Phia Ménard. Et justifie sa décision "devant l'incompatibilité technique" d’enchaîner les  deux événements. Mais on comprend aussi un peu plus bas dans le communiqué les raisons économiques qui l'ont poussé à annuler le spectacle de Phia Ménard. "Les 98 spectateurs ayant réservé pour la représentation annulée ont été contactés" par le service billetterie. La plupart d’entre eux sont venus samedi soir. 98 sur une jauge de 530, alors que le concert de Kayne West a fait salle comble.....

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.