Bientôt un quatrième album, Wolf Tape, à sortir en janvier. Killason alias Marcus Dossavi Gourdot, 25 ans, a grandi à Poitiers avant d'exploser en 2017. A l'occasion de la journée spéciale sur France Inter "Génération demain" et du 13/14 en direct de Poitiers, voici le portrait de ce rappeur, danseur, et réalisateur.

Le rappeur poitevin Killason
Le rappeur poitevin Killason © Killason

Avec une maman danseuse et chorégraphe, Julie Dossevi, qui a travaillé avec les plus grands --Philippe Decouflé ou Jean-Paul Gauthier-- et un beau-père ingénieur du son et joueur d'instruments de musique africains ancestraux, Yvan Talbot, Killason a de qui tenir. Lui a pris la voie du rap et de la danse hip-hop, avec à la sortie de son premier EP, un succès fulgurant : il est invité dans les plus grands festivals, Solidays ou le Dour Festival, et fait l'objet d'articles élogieux dans les Inrockuptibles ou le New York Times

Un flow impressionnant, une maîtrise parfaite de la danse

Car le flow du jeune homme impressionne, son anglais parfait détonne dans le paysage du rap français. Marcus maîtrise aussi parfaitement la danse Hip-hop, il réalise ses clips et a un goût certain pour la mode.  

Dans le cadre de la chronique C'est une chanson, dans le 13/14 en direct de Poitiers, Killason a ouvert à France Inter les portes de son studio, de sa maison et fait découvrir à notre reporter Thibault Lefèvre, les lieux importants où il a puisé très jeune son inspiration à Poitiers.   

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.