L'acteur britannique Ian Holm nous a quitté ce vendredi à l'âge de 88 ans. Alien, Les Chariots de Feu, le Cinquième Élément et bien sûr Le Seigneur des Anneaux : France Inter revient sur les cinq grands rôles de sa vie.

Ian Holm était notamment connu pour avoir incarné Bilbon Sacquet dans le "Seigneur des Anneaux".
Ian Holm était notamment connu pour avoir incarné Bilbon Sacquet dans le "Seigneur des Anneaux". © Maxppp / Drew Farrell

L'acteur britannique Ian Holm est décédé vendredi à l'âge de 88 ans d'une maladie liée à Parkinson, a annoncé son agent. "Il est mort paisiblement à l'hôpital, aux côtés de sa famille", a-t-il indiqué, précisant que le décès était survenu vendredi matin. Né le 12 septembre 1931 dans l'hôpital psychiatrique où travaillait son père, Ian Holm était un visage marquant du cinéma : il a connu une riche carrière cinématographique, souvent dans des seconds rôles. Focus sur cinq rôles marquants de son parcours .

"Le Seigneur des Anneaux", de Peter Jackson

Sans doute le rôle pour lequel il est le plus connu du grand public. Ian Holm incarne avec brio le hobbit Bilbon Sacquet, oncle du héros Frodon Sacquet, dans la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson. Personnage érudit, farceur, mais aussi porteur d'un lourd fardeau : l'anneau unique de pouvoir, forgé par Sauron, le Seigneur des Ténèbres.

L'interprétation de Ian Holm est ambivalente. Enjoué et fringuant au début, Bilbon dépérit et vieillit en accéléré une fois privé, dès le début de la saga, de l'anneau maléfique dans lequel il puisait sa jeunesse. On retrouve alors plus tard un Bilbon fripé, affaibli, et toujours sous l'emprise de l'objet. Les plus sensibles d'entre nous se souviennent forcément de ce jumpscare dans le premier film, La Communauté de l'Anneau, lorsqu'il aperçoit l'anneau et que son faciès paisible se meut une seconde en une grimace hideuse : 

Mais le vieux hobbit finira par accepter la mort et la finitude qu'elle implique, quand il embarque à la fin du "Retour du Roi" pour les Havres Gris. "Je crois que je me sens tout à fait prêt pour une nouvelle aventure", glisse-t-il, en retrouvant le ton mutin qu'il avait autrefois. Car oui, Bilbon a vécu nombre d'aventures épiques dans sa jeunesse, narrées elles dans la trilogie Le Hobbit. Le rôle de Bilbon est repris par l'acteur Martin Freeman, mais Ian Holm y fait tout de même quelques apparitions, incarnant Bilbon âgé.

"Alien, le 8ème passager", de Ridley Scott

Oui, Ian Holm est à l'affiche du long-métrage de science-fiction culte de Ridley Scott, sorti en 1979. L'acteur campe sans doute ici l'un de ses rôles les plus glaçants. Figé, expression mécanique, on se doute dès le début du film quelque chose cloche avec son personnage d'officier scientifique.

L'histoire, on la connaît : en 2122, des passagers embarquent par mégarde une forme de vie étrangère à bord de leur vaisseau spatial, le Nostromo. Par mégarde, vraiment ? Pas sûr, apprend-on avec stupeur vers la fin du long-métrage : Ash est en fait un androïde qui a délibérément embarqué l'Alien à bord, avec pour but de le ramener sur Terre... et de sacrifier l'équipage, si nécessaire. Ian Holm passe alors du scientifique taciturne et placide au robot particulièrement implacable, qui fait preuve d'un déchaînement de violence.

Ian Holm en androïde inquiétant dans le film "Alien"
Ian Holm en androïde inquiétant dans le film "Alien" © Maxppp / -

Le film permet de faire connaître le visage de l'acteur britannique aux Américains. Visage qui devient d'ailleurs prolixe lorsqu'il est détaché de son corps, et qu'il révèle son plan machiavélique à Sigourney Weaver, Ripley stupéfaite, mais impuissante. Car "dans l'espace, personne ne vous entendra crier"...

"Le cinquième élément", de Luc Besson

Dans le long-métrage, sorti en 1997, Ian Holm joue Père Vito Cornelius. Un "expert en astro-phénomènes", qui se sert d'un grimoire pour expliquer l'existence des cinq éléments. Un rôle d'érudit qui va comme un gant à Ian Holm. Ici face à un autre grand acteur, Gary Oldman, alias Jean-Baptiste Zorg, soit le principal antagoniste du film : 

"Les Chariots de Feu", de Hugh Hudson

Les Chariots de feu, sorti en 1981, narre la vie dans les années vingt de deux athlètes britanniques ayant un don pour la course à pied. L'un va se servir de ce talent pour combattre les préjugés xénophobes, l'autre pour affirmer sa foi religieuse. Ian Holm, lui, interprète le rôle du coach sportif Sam Mussabini. Un rôle qui lui a souri : il lui a valu le prix du meilleur second rôle masculin au festival de Cannes, un Bafta, et une nomination aux Oscars, s'il vous plaît. Quant au long-métrage de Hugh Hudson, il a été quatre fois oscarisé en 1982 (meilleur film, meilleur scénario, meilleure musique et meilleurs costumes).

Ian Holm dans "Les Chariots de Feu"
Ian Holm dans "Les Chariots de Feu" / -

"La Folie du roi George", de Nicholas Hytner

La Folie du Roi George, comme son nom l'indique, relate en 1995 l'instabilité mentale du roi George III, à la veille de la Révolution française, et les conséquences de cette folie (en fait due à une maladie) sur le royaume d'Angleterre. Ian Holm y incarne le pragmatique docteur Francis Willis, chargé de soigner le mal-être du souverain. Le long-métrage a reçu l'Oscar de la meilleure direction artistique en 1994. Un rôle théâtral (le film est d'ailleurs adapté de la pièce de théâtre La Folie de George III), et l'occasion pour Ian Holm de prouver son talent en tant que membre de la célèbre troupe Royal Shakespeare Company.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.