Un hommage à l’architecture, à la ligne claire, dans une ambiance policière : les débuts prometteurs de Lucas Harari chez Sarbacane.

Détail de la couverture de L'Aimant de Lucas Harari
Détail de la couverture de L'Aimant de Lucas Harari © Sarbacane

Une première BD qui frappe fort. L’Aimant de Lucas Harari, est l’histoire d’un étudiant en architecture, Pierre, qui, suite à une sorte de burn out, se rend dans les Thermes de Vals, objets de son mémoire.

Planches de L'Aimant de Lucas Harari
Planches de L'Aimant de Lucas Harari / Sarbacane

Située au centre-est de la Suisse, la station thermale a été dessinée par l’architecte suisse Peter Zumthor. Les bâtiments sont magnifiques : de formes géométriques, en matières très minérales, ils s’intègrent parfaitement à la montagne. Des lieux très inspirants pour qui aime dessiner.

Pierre est étrangement accueilli dans ce lieu sublime

L'Aimant de Lucas Harari
L'Aimant de Lucas Harari / Sarbacane

Sorte de thriller flottant, l’intrigue de L’Aimant est à la fois policière, intimiste et fantastique. Habile et captivante, elle fait la part belle à l’architecture. Graphiquement, L’Aimant est dessiné dans un mélange de ligne claire, (Lucas Harari a beaucoup lu Hergé, Ted Benoit et Yves Chaland…) et d’hommage aux auteurs de BD américains (Charles Burns, Chris Ware, et Daniel Clowes…) dans des tons plutôt froids : bleu, noir, rouges dégradés.

Lucas Harari n’a pas mis d’espace entre les cases (gouttières) : il les a matérialisés d’un simple trait noir, pour mieux accélérer le rythme de son histoire, et en maintenir la tension. Un dessin peut-être lié aussi à sa formation initiale : la sérigraphie (…). Peut-être reconnaîtrez-vous le trait de Lucas Harari : à 26 ans, ce fils d'architectes diplômé des arts déco a déjà signé les portraits des auteurs de la rentrée littéraire 2016 sur les bandeaux des livres publiés chez Stock.

Tous les étés, nous faisions en famille une sorte de pèlerinage architectural. Les Thermes de Vals sont installés dans un bâtiment assez récent. C’est un truc d’adolescent de se raconter des histoires. Mais là, je me suis senti submergé par une atmosphère et par le lieu lui-même que j'ai ensuite fantasmé.

Ecouter Lucas Harari :

Il y a un diaologue entre l'architecture et la ligne claire

Ecouter Lucas Harari :

Planches de L'Aimant de Lucas Harari
Planches de L'Aimant de Lucas Harari / Sarbacane

La Leçon de dessin de Lucas Harari

Comment j'ai dessiné L'Aimant

L'Aimant est publié chez Sarbacane

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.