Couverture de l'entrevue
Couverture de l'entrevue © Radio France
Attention, ovni poétique ! Nous sommes en **2048** . Raniero, psychologue, voit d’étranges signes dans le ciel. Une minute d’inattention sur la route, et c’est l’accident. Au moment où sa compagne Nadia choisit de prendre son indépendance. A l’hôpital où Raniero travaille, débarque parmi ses patients, une jeune fille. Dora. Elle appartient à la **Nouvelle Convention qui prône la non exclusivité émotive et sexuelle** , et croit aux extraterrestres, à la télépathie… Elle a vu des motifs célestes, comme lui ! Un cambriolage musclé en plus et voici notre psychologue (en minerve, suite à son accident) tout chamboulé, presque prêt à croire aux **hallucinations** de la demoiselle…et plus si affinités. On aime les dessins tout en **finesse au fusain** de **Manuele Fior** , l’hésitation permanente entre l’explication rationnelle d’un naufrage dans la folie, et une autre hypothèse, plus fantastique, sur ce qui arrive au personnage principal. L'entrevue de Manuele Fior est paru chez Futuropolis en mai 2013 ### Pour feuilleter les premières pages : ### Et aussi : Le blog de [Manuele Fior](http://www.manuelefior.com/ ) Le 11 juin, dans [l'émission Ouvert la nuit](http://www.franceinter.fr/emission-ouvert-la-nuit-ti-coca-kobo-town-bd-lentrevue-manuele-fior-expo-fantastique-kenojuak-asheva), Eva Bester recevait Manuele Fior pour un long entretien et des moments de BD jouée. On y apprend que Manuele Fior a été architecte dans une autre vie, et qu'il procède d'une étrange manière pour écrire ses livres...
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.