Denis Dailleux est amoureux. Amoureux d'un pays et de celles et ceux qu'il côtoie depuis 18 ans avec un enthousiasme intact, les Egyptiens. Equipé d'un appareil argentique, il fréquente les quartiers populaires, entre dans les ateliers, s'invite chez les potiers ou les chiffonniers du Caire et rapportent des portraits magnifiques. Pour le connaître et pour découvrir le Caire cinq mois après la révolution du 25 janvier, vous pourrez entendre un atelier en deux temps.

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/06/e26d18ca-973a-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/640_dailleux.jpg" alt="Denis Dailleux dans son atelier" width="555" height="370" />
Denis Dailleux dans son atelier © Radio France / Vincent Josse
Samedi 10 à 19h 20, une émission consacrée à la carrière du photographe et à sa démarche, au Caire. Puis samedi 17, même heure, un atelier dans lequel Denis Dailleux nous emmène rencontrer coptes et musulmans, pour connaître leur point de vue sur leur présent et leur avenir. Retrouvez le photographe français de 52 ans, membre de l'agence Vu, dans les ruelles et les ateliers du Caire, dans une ambiance post révolutionnaire, faite d'espoir et d'incertitude. Denis Dailleux vient de publier des images dans "Impressions d'Egypte", aux éditions de la Martinière, avec des textes de Gilbert Sinoué.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.