C'était l'été dernier, à Aix en Provence. Natalie Dessay ouvrait son Atelier à l'occasion des répétitions de la Traviata, mise en scène par Jean-François Sivadier. Dans sa maison de location ou sur les planches du théâtre de l'Archevêché, la soprane se confiait avec la liberté qu'on lui connaît. Son fort caractère, les limites de sa voix, la peur de ne pas être à la hauteur et le plaisir de répéter le plus longtemps un rôle, Natalie Dessay abordait tout, joyeusement.

Natalie Dessay
Natalie Dessay © Radio France / Vincent Josse

Karen Déhais, Yann Chouquet et moi avons souhaité vous proposer une nouvelle fois cette belle rencontre, samedi 31 décembre à 19h 20, sur Inter et en podcast sur www.franceinter.fr

Bon réveillon et bon courage à celles et ceux qui travaillent.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.