Qui connaît Nicolas Frize ne tarit pas d'éloge sur lui et ses concerts. Ce compositeur ne vit pas enfermé dans sa tour d’ivoire mais au milieu des autres, à Saint Denis.

N Frize
N Frize © Radio France / v josse

Le musicien aime surprendre les spectateurs, les faire déambuler dans des lieux étonnants, amener au concert des gens qui n’y vont pas, par méconnaissance ou par peur. A Paris, gare de Lyon, il a inventé, par exemple, un concert de locomotives. Elles entraient une à une dans la gare, comme des solistes surs scène. Frize avait utilisé les sifflements du train et les bruits des machines, en interrogeant les cheminots qui, confiaient-ils, se sentaient revalorisés. Nicolas Frize anime d'ailleurs une revue, "Travails" dans laquelle, entouré de philosophes, il réfléchit aux notions de corps et de travail dans la société contemporaine.

Les 9 et 10 décembre, il organise la manifestation "Soufflé!", deux jours de concerts en continu dans tout un immeuble de Saint denis, de 18h à 23h, entrée libre. 76 œuvres de quelques minutes, jouées à tous les étages, dans toutes les pièces.

soufflé!
soufflé! © Radio France

Découvrez ou apprenez à mieux connaître cet homme (de gauche) trés attachant, ce compositeur qui n’enregistre jamais sa musique pour que ces concerts constituent des instants uniques.

"L'Atelier de Nicolas Frize", samedi 3 décembre, à 19h 20 ou en podcast, sur www.franceinter.fr

Il existe aussi sur facebook la page "L'Atelier, sur France Inter" qui vous informe sur l'émission, les artistes en création...

http://www.nicolasfrize.com/fullnews.php?id=25

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.