François Maspéro
François Maspéro © Mediapart - Extrait vidéo

L'écrivain et éditeur François Maspero est mort le 11 avril 2015 à l'âge de 83 ans.

Des années 50 à nos jours, il a embrassé les grands débats et les conflits en France, en Bosnie, en Palestine et en Amérique Latine.

François Maspero ouvre en 1955, à vingt-trois ans, une librairie dans le Quartier latin, « La Joie de lire » . Les Éditions Maspero sont créées en 1959, engagées à gauche et contre la guerre d’Algérie. En 1978, il fonde la revue L'Alternative, pour donner la parole aux « dissidents » des pays du « socialisme réel ».

Ses revues, livres et engagements lui coûtent dix-sept condamnations. Il finit par démissionner dans les années 80, il n’a alors que cinquante ans et sa maison d’édition prend le nom de « La Découverte ».

Il écrit Le Sourire du chat , roman de l’immédiate après-guerre. Plus tard ce seraLe Figuier et la période 1960-1967 avec la guerre d'Algérie et l'Amérique latine.

La guerre d’Algérie, il en fait aussi la chronique dans L'Honneur de Saint-Arnaud.

Retrouvez François Maspero, filmé par Chris Marker, en 1970, expliquant son engagement d'éditeur >

Il se fait témoin et reporter pour Radio-France, dans le RER B, dans les Balkans et en Mer Adriatique et Mer Noire.

Dans Transit et Cie, il raconte la Palestine et les Terroitoires occupés, alors qu’il a publié des textes importants le conflit en Bosnie.

Dans Le Vol de la mésange, sont rassemblés tous ses personnages de fiction et Les Abeilles et la guêpe est plus autobiographique.

Au sujet de cet ouvrage, l'historien Jean-Pierre Vernant écrit :

Que les historiens se penchent sur ces pages. Ils y verront à l'œuvre un travail exemplaire — modeste, honnête, rigoureux — pour faire surgir des brumes de la mémoire le socle solide des événements d'autrefois.

François Maspero était le traducteur de John Reed, Alvaro Mutis, Jesus Diaz, Joseph Conrad ou Arturo Pérez-Reverte.

Il a reçu en 2006 le Prix Édouard-Glissant pour l'ensemble de son œuvre.

REECOUTEZ L'HUMEUR VAGABONDE EN 2004 >

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.