L'encyclopédie des débuts de la terre
L'encyclopédie des débuts de la terre © Casterman / Isabel Greenberg

L'Encyclopédie des débuts de la Terre est une BD qui convoque tous les mythes pour raconter rien de moins que l’origine de la Terre !

Pour cela, l’Anglaise de 26 ans Isabel Greenberg n’a pas hésité à inviter Abel et Caïn, l’arche de Noé, le jugement de Salomon ou l’Odyssée d’Homère...

À travers le parcours de Gamine, on voyage dans l’espace, le temps et différentes cultures. Le joli dessin en noir et blanc complété avec une touche de couleur, souvent en aquarelle, sert un récit vivant et original.

Feuilletez quelques pages :

Isabel Greenberg : "C’est un long voyage"

Votre propre définition de L’encyclopédie des débuts de la Terre ?

  • Une sorte d’odyssée d’un conteur qui voyage d’une version imaginaire de l’origine de notre monde à une autre. Quand il voyage, il nous raconte toutes les histoires des endroits dans lesquels il se rend. Une sorte de connexion de mythes d’histoires populaires reliés entre eux. C’est un long voyage.

Comment vous est venue l’idée ?

  • Les premiers personnages que j’ai imaginé étaient les dieux. J’ai cherché à imaginer le monde auquel ils appartenaient. Et l’histoire est venue après.

À quels mythes avez-vous pensé ?

  • Quand j’ai écrit, j’ai lu des mythologies grecques, des histoires de l’Ancien Testament, des contes populaires, des contes sur la création du monde entier, des contes de fées… J’ai cherché à avoir le maximum d’influences.

Et à part les contes et mythes, quelles sont vos influences justement ?

  • J’ai beaucoup lu, et mes principales influences viennent des livres que j’ai découverts plus jeune : comme Les royaumes du Nord , la sage fantasy de Philip Pullman. Mais aussi des BD. Les BD françaises sont incroyables, c’est un honneur d’être traduite et d’avoir été invitée à Angoulême. Nous avons des festivals de bande dessinée aussi en Grande-Bretagne, mais ils sont plus petits.

Pourquoi le choix du noir et blanc et du peu de couleurs ?

  • J’ai choisi une palette de couleurs limitée parce c’est difficile pour moi d’utiliser les couleurs, mais il se trouve aussi que c’est un choix esthétique judicieux.

L’encyclopédie des débuts de la terre d’Isabel Greenberg - Casterman

Retourner à la sélection de BD de France Inter avec Sequencity

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.