Ce conte de Daniel Pennac, « père » de l’inoubliable Benjamin Malaussène et sa tribu bellevilloise, raconte l’amitié entre un loup, enfermé au zoo à Paris, et un jeune enfant qui vient d’arriver en France, planté devant sa cage. Le loup, d’abord hostile et muré dans sa solitude, finit par se prendre au jeu et « raconte » à l’enfant son histoire ; ou plus exactement, il lui fait vivre les images de sa vie en le laissant « entrer » dans son œil. Suivent deux récits : celui du loup, sa vie sauvage en Alaska menacée par les hommes, sa capture et sa misère actuelle, puis celui d’Afrique, celui du petit garçon, qui sait si bien conter les histoires à tout le monde, y compris aux animaux. L’enfant plongeant dans l’œil du loup, le loup plongeant dans l’œil de l’enfant, deux destins à travers deux regards qui pourraient être les nôtres.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.