Cet été, des auteurs de BD avouent leur « BD honteuse » : la BD « ringarde », passée de mode ou ridicule, mais qu’ils apprécient.

Détail d'une planche d'Olivier Rameau avec Colombe au surf de Dany
Détail d'une planche d'Olivier Rameau avec Colombe au surf de Dany © Editions Joker

Premier épisode avec Bastien Vivès (Une sœur), qui nous explique pourquoi il adore les albums de Dany.

1/8 - Comme pour le cinéma, les « nanars » de la bande dessinée participent de la formation de l’imaginaire des auteurs. Cet été, des dessinateurs racontent leur amour pour une BD dite ringarde. Bastien Vivès (Le Gout du Chlore, Polina, et, plus récemment, Une Sœur) explique pourquoi il apprécie le dessin de Dany, un auteur parfois qualifié de "beauf".

Ça ne vole pas très haut, mais j'adore

Bastien Vivès : "Dans le milieu de la BD, Dany c’est quelqu’un d’assez décrié, d’assez mal vu par la nouvelle génération. On se moque un peu, on dit que c’est de la BD de "beauf". Mais moi, je l’aime beaucoup. Il est l'auteur d'Olivier Rameau et d'une BD érotique, une sorte de "blagues de blondes", mais vraiment bien dessinée. Ses femmes sont toutes complètement écervelées, en mini-jupe, avec des décolletés… Les blagues sont du genre confondre des sucettes avec des sexes masculins : ça ne vole pas très haut, mais j’adore. Tout comme ses titres : Vous n’avez pas honte ?, Ça vous intéresse ?

Dany, un grand dessinateur avant tout

Techniquement, en dessin, Dany, c’est une "énorme brutasse". J’aime beaucoup. C’est un dessin franco-belge comme celui de Tome et Janry (Le Petit Spirou). Les petits nanas sont superbes, et l’humour est "beauf", de droite, super-sexy, ce qui me laisse rêveur. C’est assumé. Et en même temps, ça reste du fantasme, c’est assez drôle. Je suis plus Dany que Wolinsky par exemple. Dans l’humour et dans le sexy, je suis plutôt à droite. A gauche, c’est un peu "chiant", et même quand les nanas sont sexys, elles sont "casse-c..." !

Je ne le fais pas moi-même parce que Dany a une technique de dessin particulière, et il faut avoir un premier degré et un sérieux que je n’ai pas : je vais vite tomber dans le cartoon et dans le pastiche. Dany, lui, y croit, et il a une vision du sexe un peu comme ça…. Moi, je suis un peu plus "romantique"".

Ecouter Bastien Vivès :

Planche de Dany
Planche de Dany © Editions Joker

La leçon de dessin de Bastien Vivès

Comment j'ai dessiné Une Sœur :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.