La journaliste et critique, spécialiste de la représentation du genre au cinéma et dans les séries TV, Iris Brey était l'invitée de "Boomerang". Au micro d'Augustin Trapenard, pour sa carte blanche, elle a choisi de nous lire un texte inédit sur le désir et ses représentations à l'écran.

Sur le tournage de "Girls, série HBO, réalisée et interprétée par Lena Dunham (ici avec Adam Driver)
Sur le tournage de "Girls, série HBO, réalisée et interprétée par Lena Dunham (ici avec Adam Driver) © Getty / Alessio Botticelli

Iris Brey collabore au magazine Les Inrockuptibles, Marie Claire et au site Cheek Magazine. Dans son dernier livre, elle théorise le regard féminin, ou "female gaze", la façon de filmer les femmes sans en faire des objets, et partager la singularité des expériences féminines. Un regard qui vient directement interpeller et remettre en question le regard masculin ou "male gaze". 

Elle se demande comment repenser notre manière de représenter les rapports hommes/femmes en regardant autrement les séries et les films. 

Pour sa carte blanche, elle a choisit de revenir sur les enjeux qu'a pu susciter le regard masculin dans le monde de la représentation : 

La Carte blanche d'Iris Brey 

2 min

La Carte blanche de la journaliste et critique Iris Brey

Par Iris Brey

"À ceux et celles qui prendraient mon livre sur le regard féminin comme un pamphlet générant de la censure ou du formatage, ne vous inquiétez pas, personne ne va empêcher un ou une cinéaste de filmer son héroïne comme une silhouette muette, un corps morcelé ou un fantôme fétichisé. Cela a d'ailleurs donné certains chefs-d'œuvre de notre patrimoine cinématographique ; il n'est pas question de ne plus prendre plaisir à les regarder, mais de se laisser rêver aux images à venir, et à revisiter celles du passé. 

Le film "male gaze*", le regard féminin nous demande de nous interroger sur comment nous avons appris collectivement à désirer, et de manière hégémonique nous avons construit notre désir au travers du "male gaze". On ne naît pas en érotisant la domination, on l'apprend. 

Le 'male gaze' en héritage a brouillé pour moi la frontière entre harcèlement et discours amoureux, entre jeu érotique et agression sexuelle.

Si certaines défendent une liberté d'importuner, le manque de récit du point de vue féminin m'a empêché, moi, pendant trop longtemps, de pouvoir mettre des mots sur ces expériences. Formuler, c'est déjà pouvoir résister. C'est autre chose de se laisser imaginer à de nouvelles façons d'aimer et de désirer car il faut d'abord pouvoir les inventer et le cinéma peut nous aider à cela. 

Sur l'île fabuleuse de Wonder Woman de Patty Jenkins ou sur l'île bretonne de La Jeune Fille en Feu de Céline Sciamma, on a pu voir un moment où l'érotisme se déploie dans la notion d'égalité, où le féminin possède toute sa valeur, où les rapports ne sont pas régis par le patriarcat. Une utopie ? Je ne crois pas. 

J'ai mis très longtemps à regarder mon désir droit dans les yeux. J'ai perdu du temps, beaucoup de temps. J'avais peur, comme Eurydice, qu'il ne disparaisse si je me retournais, je me suis retournée, j'ai regardé et le désir s'est transformé. Plongée dans des centaines d'heures d'images habitées par ce point de vue féminin m'a fait prendre conscience d'autres possibles. Car oui, la fiction peut avoir une incidence sur le réel

Les films d'Alice Guy, d'Agnès Varda, de Barbara Hammer, de Jane Campion, de Chantal Akerman, mais aussi ceux de Ridley Scott ou de James Cameron m'ont montré à quel point désirer à l'horizontale et non plus à la verticale pouvait être une expérience joyeuse. Ces images, ces histoires, ces imaginaires, ils ont toujours existé. Ces films étaient là sous nos yeux, il suffisait de les regarder. 

À nous d'accueillir ces trajectoires d’héroïnes, de nous emparer de ces représentations, de partager ces récits et pourquoi pas même de prendre du plaisir à les vivre pour pouvoir un jour, j'espère, en jouir.

Définition du "Male Gaze*"

*Le Male Gaze c'est le "regard masculin", un terme qui sert à identifier ce regard masculin qui tend à faire des femmes un objet de désir et de plaisir dans les films, les séries, la pub ou encore le jeu vidéo... Il permet de rendre compte des enjeux de représentations entre les sexes.

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - Dans l'œil d'Iris Brey, invitée de Boomerang

📖 LIRE - Iris Brey, "Le regard féminin, une révolution à l'écran" (Éditions de l'Olivier)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.