La chanteuse américaine, leader du groupe de funk The Dap-Kings, est morte ce vendredi des suites d'un cancer. Elle avait 60 ans.

Sharon Jones, en live en 2014 dans le studio 106 de la Maison de la Radio
Sharon Jones, en live en 2014 dans le studio 106 de la Maison de la Radio © Radio France / Capture d'écran

Elle était l'une des grandes icônes de la musique soul et funk des années 2000 : la chanteuse Sharon Jones est morte ce vendredi des suites d'un cancer du pancréas, selon son site officiel. Née en 1956 dans l'Etat de Géorgie aux Etats-Unis, avant de grandir dans le quartier de Brooklyn à New-York, elle avait 60 ans.

Après des années de travail comme surveillante de prison puis convoyeuse de fonds, Sharon Jones a commencé à chanter tardivement, d'abord dans des chorales de gospel, puis en tant que chanteuse professionnelle à partir de 1996. Mais c'est son premier album avec le groupe The Dap-Kings, en 2002, qui lui a apporté le succès.

En 2014 Sharon Jones & The Dap-Kings étaient les invités de France Inter lors d'une session live, à revivre en vidéo :

Sharon Jones, qui a collaboré avec Amy Whinehouse sur l'album culte "Back to Black", avait choisi avec The Dap-Kings de jouer une musique funk et soul proche de celle des années 60 et 70, sans synthétiseurs.

Leur album "Give the people what the want", en 2014, a été nommé aux Grammy Awards, l'équivalent américain des Victoires de la Musique. Le groupe s'est également illustré en reprenant "Goldfinger" dans le film "Le loup de Wall Street".

Sharon Jones se battait contre la maladie depuis plusieurs années : l'an dernier, la réalisatrice Barbar Kopple a consacré documentaire, intitulé "Miss Sharon Jones", à sa lutte contre le cancer.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.