La Philharmonie de l’Elbe ouvrira ses portes le 11 janvier prochain à Hambourg, en Allemagne. Visite de cet édifice dont la première pierre a été posée il y a dix ans.

La philarmonie s'avance dans Hambourg comme la proue d'un navire
La philarmonie s'avance dans Hambourg comme la proue d'un navire © Radio France / Cyril Sauvageot

Le projet aurait dû aboutir en 2010. Le 11 janvier prochain, la Philharmonie de l’Elbe ouvrira ses portes, dans le port de Hambourg, avec sept années de retard. Lancé en 2007, la construction a pris de longues années de retard, avec notamment une interruption du chantier entre 2011 et 2013 : le constructeur craignait que le toit s’effondre.

Sept ans plus tard donc, le lieu déja surnommé “Elphi” se prépare à ouvrir. France Inter a pu visiter en avant-première ce bâtiment conçu par les architectes suisses Herzog et de Meuron (à qui l’on doit notamment la Tate Modern de Londres et le nouveau stade de Bordeaux).

L'intérieur de la Philarmonie
L'intérieur de la Philarmonie © Radio France

Les chiffres ont de quoi faire tourner la tête : une grande salle de 2.100 places dotée de 10.000 panneaux de fibres de gypses pour l’acoustique, et une deuxième, plus petite, de 550 places, le tout perché dans un bloc de verre qui s’élève au-dessus d’une “plaza” située à 37 mètres de hauteur. Plus un hôtel de luxe et 44 appartements de standing.

Une grande salle de 2.100 places pour la philharmonie de Hambourg
Une grande salle de 2.100 places pour la philharmonie de Hambourg © Radio France

Le tout pour un budget de 865 millions d’euros… contre seulement 77 millions au lancement du projet, en 2007 !

L'architecture de la philarmonie de l'Elbe conçue par les suisses Herzog et de Meuron
L'architecture de la philarmonie de l'Elbe conçue par les suisses Herzog et de Meuron © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.