Michèle Morgan est morte ce mardi à l'âge de 96 ans, a annoncé sa famille.

Michèle Morgan, en 2004 lors de la cérémonie de l'Ordre national du mérite
Michèle Morgan, en 2004 lors de la cérémonie de l'Ordre national du mérite © AFP / Joël Robine

C'est à elle que s'adressait la réplique culte de Jean Gabin "T'as de beaux yeux, tu sais", dans le célèbre film Quai des Brumes : la comédienne Michèle Morgan est morte à l'âge de 96 ans, a annoncé ce mardi soir sa famille. "Les plus beaux yeux du cinéma se sont fermés définitivement ce matin, le mardi 20 décembre", annonce le communiqué transmis par l'entourage de l'actrice.

En 55 ans de carrière, Michèle Morgan a joué dans plus de soixante-dix films avec les acteurs et réalisateurs les plus prestigieux du cinéma français. C'est elle qui a remporté le tout premier prix d'interprétation féminine du Festival de Cannes, en 1946, pour son rôle dans "La symphonie pastorale" de Jean Delannoy.

Avec les plus grands réalisateurs

Née Simone Renée Roussel, c'est après avoir fugué de chez ses parents qu'elle devient d'abord figurante dans des films, avant de s'inscrire au Cours Simon pour apprendre la comédie. Son premier rôle principal, elle l'obtient en 1937 pour le film Gribouille du réalisateur Marc Allégret, qui a la réputation de découvrir des talents.

Mais c'est Quai des Brumes qui la fait découvrir au grand public, avec son imperméable et son regard bleu perçant face à Jean Gabin. Après le succès de ce film, elle tourne pour René Clair, Sacha Guitry ou encore Claude Autant-Lara. Elle part quelques années aux Etats-Unis, ou plusieurs rôles importants lui échapperont : elle était notamment pressentie pour jouer le rôle féminin de Casablanca avant Ingrid Bergman.

Dans les années 50 et 60 elle interprète également de grands rôles historiques comme ceux de Joséphine de Beauharnais dans "Napoléon" de Sacha Guitry et Marie-Antoinette dans "Marie-Antoinette reine de France" de Jean Delannoy.

En retrait depuis les années 70

A partir de 1967, Michèle Morgan prend la décision de suspendre sa carrière au cinéma, et se consacre notamment à la peinture. Elle reste toutefois très attachée au milieu du cinéma notamment par l'intermédiaire de son compagnon d'alors, le réalisateur Gérard Oury.

Elle a ensuite fait quelques apparitions épisodiques dans des films comme "Le Chat et la Souris" de Claude Lelouch. Sa dernière apparition au cinéma date de 1990, où elle apparaît dans un tout petit rôle du film "Ils vont tous bien" de Giuseppe Tornatore.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.