Le chorégraphe Ousmane Sy est mort à l'âge de 42 ans cette nuit d'une crise cardiaque. Il était cette semaine en répétition et devait ouvrir la 29e édition du Festival Suresnes Cités Danse avec One Shot. Il co-dirigeait le Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne au sein du collectif Fair(e).

Ousmane Sy
Ousmane Sy © compagnie ParadoxSal

Le monde la danse et du hip-hop est bouleversé. Ousmane Sy, que tout le monde appelait Baba est mort. Ses débuts dans le hip-hop remontent aux années 1990. Il intègre l’emblématique groupe de hip-hop Wanted Posse et part en tournée mondiale avec Macadam Macadam, spectacle de la chorégraphe Blanca Li, en 1999, programmé à Suresnes Cités Danse. C'est à cette époque qu'il noue une solide amitié avec Olivier Meyer. "C'était un frère de cœur" se confie le directeur du Théâtre de Suresnes. "Moi le français, lui le malien. Il restera Baba pour l'éternité".

Ce géant au cœur tendre d'1m 88 a grandi à Antony. Son père, réfugié politique avait fui le Mali. En 2001, il remporte le championnat du monde Battle of the Year avec les Wanted Posse. En 2007 il cofonde avec Yugson le groupe Serial Stepperz et en 2012, il fonde la compagnie ParadoxSal, parfaite incarnation de son projet All4House, qu’il développe réellement depuis 2014. Ousmane Sy s'est attaché à traduire en danse sa fascination pour le mouvement concerté d’une équipe de football. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ces derniers jours, il travaillait avec ses danseuses et préparait sa nouvelle création One Shot qui fera l'ouverture de la 29e édition du Festival Suresnes Cités Danse. "Même sans public, le spectacle aura lieu" explique Olivier Meyer. Pour cette pièce Baba a rassemblé neuf "femmes puissantes". Elles se partagent la scène, affirmant haut et fort leur singularité créative et leur gestuelle originale nourries d’influences multiples, sur un mix musical de house dance et d’afrobeat.

Depuis 2018, Ousmane Sy dirigeait également le Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne au sein du collectif Fair(e) avec Bouside Ait Atmane, Iffra Dia, Johanna Faye, Céline Gallet, Linda Hayford, Saïdo Lehlouh, Marion Poupinet.

Thèmes associés